.

Guelmim: Le projet d'"apprentissage des mathématiques par le jeu" prend une dimension africaine

Rédigé le 06/12/2018
MAP


Le projet d'"apprentissage des mathématiques par le jeu", lancé sous l’égide de l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Guelmim-Oued Noun, a pris une dimension africaine à la faveur de la participation du Sénégal à une session de formation sur cette initiative tenue cette semaine.

Ce projet est le fruit d’une convention tripartite signé en 2015 entre l’AREF, le Centre régional des métiers de l’éducation et de la formation (CRMEF) de Guelmim et la Faculté des sciences d’éducation de l’Université de Montréal (Canada).

S’exprimant à cette occasion, le chef du département des mathématiques à la Faculté des sciences et technologies de l’éducation et de la formation (FASTEF) du Sénégal, Mankari Ka, a relevé que sa participation à cette session de formation vise à tirer profit des meilleures pratiques en la matière.

Il s’agit d’une opportunité idoine pour promouvoir l’échange des expertises et bénéficier des avancées réalisées par les experts marocains en termes d’apprentissage des mathématiques par le jeu, a-t-il souligné, se félicitant des grands pas franchis dans ce domaine au niveau de la région de Guelmim.

Pour sa part, l’ancienne doyenne de la Faculté des sciences d’éducation à l’Université de Montréal, vice-directrice du Centre de recherches mathématiques (CRM), Louise Poirier, a mis en avant l’importance de l’adhésion du Sénégal en tant que troisième partenaire à ce projet, rappelant la coopération étroite entre son institution et ce pays africain. 

Outre le partenariat et le dialogue des cultures, il sera procédé au cours de cette session à l’examen des thématiques comme "la gestion de classe", "Faire connaître aux parents l’importance du jeu dans l’enseignement" et "Le jeu dans le préscolaire", a-t-elle fait savoir. 

De son côté, le directeur de l’AREF, Abdellah Bouaarfa, a insisté sur la nécessité de doubler les efforts en vue de promouvoir l’enseignement préscolaire, conformément aux Hautes orientations royales en la matière.

Ce projet s’appuie sur une nouvelle approche visant à renforcer les aptitudes d’apprentissage par le jeu chez les écoliers dans le cadre d’une synergie mettant à contribution les enseignants et les parents d’élèves