Une délégation parlementaire marocaine participe à Washington à une conférence en marge des sessions de la BM et du FMI

Une délégation parlementaire marocaine participe à Washington à une conférence en marge des sessions de la BM et du FMI

Rédigé le 11/04/2019
MAP


Washington - Une délégation parlementaire marocaine a pris part, à Washington, à une conférence internationale organisée par le Réseau parlementaire sur la Banque mondiale (BM) et le Fonds Monétaire International (FMI), en marge des sessions de printemps de ces deux institutions.

Cette réunion annuelle, tenue lundi et mardi avec la participation de 250 parlementaires issus de partout dans le monde, est l'occasion de débattre de différents sujets relatifs au dialogue sur les stratégies économiques de développement, les réformes et la création de croissance et leur traduction en texte législatifs.

La délégation marocaine comprend les députés Abderrahim Laqraa (groupe PJD), Yassine Radi (groupe UC), Lahcen Haddad (groupe istiqlalien), Mohamed Lahmouch (groupe haraki), Cherkaoui Znaidi (groupe socialiste), Souad Zaidi (groupement du Progrès et socialisme), ainsi que les membres de la Chambre des conseillers Rahal Mekkaoui (groupe istiqlalien) et Naïla Tazi (groupe de la CGEM).

Au cours des travaux de cette conférence, M. Lahcen Haddad a été élu mardi au conseil d'administration du Réseau parlementaire de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international.

La présidente du Chapitre Maroc du réseau parlementaire sur la BM et le FMI, Neïla Tazi, a été invitée à intervenir devant un panel sur l'autonomisation des femmes et la prospérité, l'occasion de souligner l’impératif de donner la chance aux femmes "de manière assumée et volontariste" pour jouer le rôle qui leur revient dans tous les domaines et apporter leur apport majeur au développement.

Dans une déclaration à la MAP, Mme Tazi a, par ailleurs, relevé l'importance du dialogue entre les deux institutions financières internationales et les parlementaires sur les questions des stratégies économiques de développement, étant donné qu'il revient aux parlementaires de traduire ces stratégies en textes de lois. Cette interaction est d'autant plus nécessaire, selon elle, dans des pays qui mènent des réformes cruciales.

En marge de cette conférence, la Banque mondiale organise l'Initiative internationale des jeunes parlementaires, qui regroupe plus de 60 jeunes parlementaires à travers le monde, et à laquelle le Maroc est représentée par la conseillère Souad Zaidi et le député Yassin Radi.

Cette initiative a pour objectif d'approfondir la compréhension mutuelle et l’échange de connaissances et d’expériences, de promouvoir la coopération entre jeunes parlementaires, de trouver des solutions au développement du capital humain et de relever les défis du développement mondial en matière d’éducation et de jeunesse.