Le Maroc et les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes : Engagement en faveur de la coopération sud-sud

Le Maroc et les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes : Engagement en faveur de la coopération sud-sud

Rédigé le 12/06/2019
MAP - Abdelmoughite SABYH


Panama - À travers ses efforts incessants en faveur du renforcement des relations avec les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes et la présence de plus en plus active au sein des regroupements et instances législatives régionales, le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, confirme sa détermination à aller de l'avant dans la concrétisation de la coopération sud-sud et la diversification de ses partenaires. Cet engagement est de plus en plus soutenu à la faveur d'actions constantes et régulières pour la consolidation de relations de coopération avec plusieurs pays de cette région du monde, à travers l'échange de visites entre les responsables des deux parties et la signature de divers accords de coopération, outre la concertation politique sur les questions régionales et internationales d'intérêt commun.

De leur côté, les pays d'Amérique centrale et des Caraïbes ne cessent de manifester le même intérêt pour le renforcement du dialogue politique et de la coopération économique avec le Royaume, en vue de donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale et tirer profit des opportunités prometteuses de partenariat bilatéral, dans un contexte international en perpétuelle mutation qui exige plus de coopération entre les nations pour faire face aux défis communs d'ordre économique, social, sécuritaire et environnemental.

L'intérêt croissant que porte le Maroc pour approfondir cette coopération sud-sud se manifeste à travers sa présence notable comme partenaire et membre observateur dans plusieurs instances à caractère régional en Amérique Latine et les Caraïbes, comme l'Organisation des Etats Américains (OEA), le Sommet ibéro-américain, l'Association des États de la Caraïbe (AEC), le Parlement andin, l'Alliance du pacifique, le système d'intégration Centraméricain (SICA) et l'Organisation des États de la Caraïbe orientale (OECO).

Le Royaume, qui déploie des efforts considérables pour la promotion de la coopération sud-sud, se démarque aussi par sa présence active au sein des Parlements d'Amérique centrale (Parlacen) et d'Amérique Latine (Parlatino), ainsi que dans plusieurs Forums comme celui des présidents des parlements d'Amérique centrale et des Caraïbes (FOPREL).

Cet engagement du Maroc en faveur d'un partenariat stratégique avec ces pays émane de sa conviction de l'importance de promouvoir la coopération entre les deux parties qui font face aux mêmes contraintes imposées par la conjoncture économique internationale et les défis du développement humain.

Ainsi, fort de sa position géostratégique en tant que carrefour entre l'Afrique, l'Europe et le monde arabe, le Royaume dispose de tous les moyens pour servir de pont entre les États latino-américains et les Caraïbes, l'Afrique et le monde arabe en général, et pour s'ériger en un partenaire fiable pour les pays de l'Amérique Centrale et les Caraïbes, en particulier.

A la faveur de cette plate-forme commune de coopération, plusieurs instances de cette région ont témoigné leur appui aux efforts du Maroc et de l'ONU en vue d’une solution pacifique au différend artificiel autour du Sahara marocain.

C'est dans ce sens que s'inscrit notamment la Déclaration de Laâyoune, qui a couronné la réunion du bureau exécutif du Parlacen et du bureau de la Chambre des Conseillers. Cette déclaration représente un document de référence et une feuille de route pour l'ensemble des responsables et des composantes du Parlacen.

C'est dans cette même veine que s'inscrit aussi la "Déclaration de Rabat", approuvée à l'unanimité par les membres de la 35ème session du Forum des présidents des parlements d'Amérique centrale et des Caraïbes (FOPREL). Elle appelle à appuyer les efforts visant à parvenir à une solution pacifique, définitive et négociée à la question du Sahara marocain à travers le dialogue et le respect des décisions du Conseil de sécurité de l’ONU, tout en préservant la souveraineté et l’intégrité territoriale du Royaume du Maroc et ce, conformément aux principes du FOPREL.

Cette déclaration traduit également les principes et les objectifs des institutions législatives des pays membres du FOPREL et du Maroc qui tendent à promouvoir la paix et la sécurité régionales et l’intégration économique sur la base du développement durable, de la démocratie et de la prospérité sociale des peuples.