Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 11/07/2019
MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du jeudi 11 juillet :

Sénégal-Economie-Finances

Le paiement électronique et bancaire est la solution la plus indiquée pour mettre fin au phénomène de la pénurie de billets de petites coupures et de pièces de monnaie, qui constitue "une situation anormale", a indiqué mardi à Dakar le directeur national de la BCEAO pour le Sénégal, Ahmadou Al Aminou Lo.

"C'est des milliards que nous dépensons chaque année pour approvisionner le marché (en petite monnaie), pour mettre fin à ce phénomène nous avons pris langue avec tous les acteurs (…) c'est une situation anormale", a-t-il dit, appelant à l’utilisation de la monnaie électronique à travers notamment les terminaux de paiement électroniques.

Rwanda-Innovation-TIC

Le projet Kigali Innovation City (KIC), inspiré de la "Silicon Valley" américaine devrait à terme créer plus de 50.000 emplois et générer 150 millions de dollars d'exportations dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC), rapporte le quotidien rwandais "The New Times".

Ce projet de 2 milliards de dollars, prévu pour être construit sur environ 70 hectares à quelques kilomètres de la capitale du Rwanda, pourrait attirer jusqu’à 300 millions de dollars d’investissements directs étrangers par an, souligne le quotidien qui cite une source proche du dossier.

La KIC, qui sera financée par le secteur privé et des partenaires de développement, vise à devenir "une véritable usine de fabrication d’entrepreneurs technologiques pour le continent, à travers les nombreuses universités qui y seront implantées".

Côte d'Ivoire-assurances 

Atlantique Assurance Vie, filiale ivoirienne de groupe marocain Banque centrale populaire (BCP), vient de lancer le produit "Epargne Santé Retraite", une offre d'épargne conçue pour aider les souscripteurs à mieux vivre la fin de leur activité professionnelle, en leur garantissant une Assurance santé à vie, dès la retraite..

Ce nouveau produit, présenté récemment à Abidjan, vise à apporter une solution pratique à la problématique de la prise en charge médicale des personnes à la retraite, indique un communiqué d'Atlantique Assurance Vie.

Proposé aux actifs des secteurs public et privé ainsi qu'aux personnes exerçant une profession libérale, le nouveau produit se propose d'offrir les mêmes performances qu'une assurance santé habituelle.

Côte d'Ivoire-télécoms

Au terme du premier trimestre 2019, les trois opérateurs mobiles présents sur le territoire ivoirien ont réalisé un chiffre d'affaires de 209 milliards FCFA en baisse de 9,58% par rapport à la même période en 2018, selon les données officielles de l'ARTCI, le régulateur du secteur, publiées ce 4 juillet.

Cette baisse est imputable à la forte chute des ventes des principaux opérateurs du secteur. En effet, Orange, le leader du secteur avec 41% de part de marché a affiché un chiffre d'affaires de 97 milliards FCFA contre 112 milliards FCFA fin mars 2018, soit une chute de 13,55%.

Quant à MTN, avec 33% de part de marché, il affiche un revenu en baisse de 11,95% à 63 milliards FCFA au premier trimestre 2019.

Kenya-industrie

La Kenya Revenue Authority (KRA) s'apprête à mettre en oeuvre un système de gestion des accises sur les bouteilles d'eau potable et d'autres boissons à partir de septembre prochain dans le but de lever 3,6 milliards de shillings (environ 360 millions de dollars) de la taxe suite à l’introduction de nouveaux timbres d’accise.

Le déploiement du système de gestion des produits soumis à accises (EGMS) obligera les fabricants, à compter du 1er septembre, à apposer la nouvelle génération de timbres d'accise sur les bouteilles d'eau, jus de fruits, sodas, boissons énergisantes, boissons non alcoolisées, compléments alimentaires et cosmétiques.

Cette décision intervient alors que le percepteur, qui a toujours manqué à ses objectifs fiscaux, cherche à colmater les fuites de recettes dans le contexte d'objectifs de recouvrement toujours plus élevés fixés par le Trésor.

Ghana-Chine

Le gouvernement du Ghana a conclu un accord de partenariat avec la Chine pour la construction d'une usine de transformation de cacao située à Sefwi-Wiaso dans la région du Nord-Ouest du Ghana.

D’un coût de 100 millions de dollars, l’usine devrait être dotée d’une capacité de production de 50.000 tonnes par an.

La Chine s'est dite prête d'apporter 60 millions de dollars alors que le Ghana cherchera les 40 millions restant auprès des investisseurs ghanéens, a affirmé le ministre de l'Agriculture, Owusu Afriyie Akoto, lors d’un séminaire sur la chaîne d’approvisionnement du cacao organisé récemment.

Nigeria-Cacao

La pourriture brune pourrait saper les perspectives de production de cacao au Nigeria durant la prochaine saison 2019/2020.

D’après Sayina Riman, président de l’Association nigériane de cacao (CAN), la pathologie qui frappe déjà le pays pourrait atteindre un nouveau palier si les pluies se poursuivent ce mois.

La maladie fongique a été déjà signalée dans la plupart des plantations disséminées au niveau de la ceinture cacaoyère dans le Sud-Est du pays, région qui fournit 30 % de la récolte nationale.

Gabon-mines

Deux compagnies australiennes viennent de conclure un accord de cession d'actifs sur l’exploitation de la potasse au Gabon. La compagnie Equatorial Potash Pty Ltd (EPPL) vient d’acquérir les actifs de la société Infinity Lithium, pour 1,7 milliard de FCFA, rapporte +lenouveaugabon+

Par cette cession d’actifs gabonais, la compagnie Infinity Lithium, entend se concentrer sur une stratégie européenne intégrée du lithium.

"Les actifs de potasse gabonais sont des gisements de potasse de haute qualité, éprouvés et présentant un grand potentiel. Infinity a déjà annoncé son intention de céder les actifs du Gabon et se concentre maintenant uniquement sur l’industrie du lithium. Elle a récemment acquis 75 % du capital du gisement de lithium de San Jose, en Espagne. Cela justifie notre concentration et notre attention absolues", explique Ryan Parkin, directeur général de la compagnie australienne, cité par le site d’information économique.