.

Ouverture à Chefchaouen d'une conférence africaine célébrant le 1er anniversaire du retour du Maroc à l'UA

Rédigé le 03/02/2018
MAP


Chefchaouen - Les travaux d'une conférence africaine célébrant le 1er anniversaire du retour du Maroc à l'Union africaine se sont ouverts, vendredi soir à Chefchaouen, sous le thème "Un nouvel élan pour tout un continent", avec la participation d'éminentes personnalités africaines.

Organisée par l'Organisation internationale des médias africains (OIMA), cette conférence est une occasion pour insister sur l'importance de la coopération Sud-Sud et réitérer l'engagement du Maroc à partager son expertise avec tous les pays africains dans le cadre d'un partenariat gagnant-gagnant.

S'exprimant à cette occasion, la présidente de l'OIMA, Kaoutar Fal, a tenu à rappeler le discours historique prononcé par SM le Roi Mohammed VI devant le 28ème sommet de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, au lendemain du retour officiel du Maroc à l'instance africaine, notant que ce discours chargé de sens, de profondeur et d'émotion résume toute la dimension stratégique de cet événement phare de l'année 2017.

Le retour du Maroc au sein de sa famille institutionnelle africaine représente "un nouvel élan pour tout un continent, pour gagner ensemble la bataille d'un développement inclusif de l'Afrique, car l'avenir ne se fera pas sans une Afrique debout, solidaire et cohérente", a-t-elle souligné, précisant que "ce mouvement inéluctable, nous sommes là aussi pour le soutenir, l'amplifier à travers nos échanges, le partage d'expériences et les partenariats gagnant-gagnant, mais aussi à travers la présence et le témoignage de nos invités qui sont d'ailleurs chez eux ici au Maroc".

De son côté, le président du Conseil provincial de Chefchaouen, Abderrahim Bouazza, a fait savoir que cette conférence, qu'abrite la ville de Chefchaouen en tant que symbole de diplomatie parallèle active, entend mettre en avant le rôle que joue le Maroc dans le continent africain tant au niveau du développement socio-économique des sociétés émergentes, du renforcement de la solidarité continentale que de la consolidation des relations de coopération sud-sud.

Il a, en outre, assuré que le retour du Maroc à l'UA ne relève pas pour autant du hasard, mais il est plutôt le fruit d'une stratégie pensée qui a commencé par le renforcement des relations bilatérales et l'élargissement du réseau des amis du Maroc en Afrique, outre la mise en place d'une nouvelle politique migratoire fondée sur l'insertion des immigrés africains dans la société marocaine et le lancement de plusieurs projets d'investissement dans bon nombre de pays du continent. Cette conférence de deux jours abordera plusieurs axes de réflexion articulés autour des enjeux du retour du Maroc au sein de l’Union africaine, des investissements marocains en Afrique, et des "success stories" africaines au Maroc et celles marocaines en Afrique, qui seront animés par une brochette d'universitaires, d'acteurs économiques et d'experts en affaires africaines. Elle vient à la suite de l'organisation par l'OIMA à Bruxelles du Globe’s forum, en collaboration avec le Parlement européen, sous le thème "Listen to Africa", promouvant l'intégrité territoriale du Maroc, en accueillant la région Dakhla-Oued Ed-Dahab comme région d'honneur.