Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
.

Conférence internationale sur la protection de la vie privée et des données personnelles en Afrique, le 22 février à Casablanca

Rédigé le 16/02/2018
MAP


Rabat - Une conférence internationale sur la protection de la vie privée et des données personnelles en Afrique aura lieu le 22 février à Casablanca, a annoncé mercredi la Commission nationale de contrôle de la protection des données à caractère personnel (CNDP), organisatrice de cet événement.

Tenue sous le thème "La protection de la vie privée et des données personnelles: un levier de développement en Afrique", la conférence a pour but de permettre aux participants de s'informer et de débattre autour du rôle que doit jouer la protection de la vie privée et des données personnelles dans l’économie africaine, a indiqué la CNDP dans un communiqué.

La rencontre a aussi pour objectif de discuter des mesures d’accompagnement qui s’imposent pour permettre aux Africains de tirer profit des évolutions technologiques sans exposer leurs vies privées et de l’impact sur les économies africaines du nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD).

Animée par les présidents des autorités africaines de protection de données personnelles, de la présidente de la Conférence internationale et de la Commission nationale de l'informatique et des libertés française, du superviseur européen de la protection des données personnelles, du vice-président de l’autorité belge ainsi que des experts de la Commission européenne, du Conseil de l’Europe et de l’Organisation internationale de la francophonie, cette journée réunira environ 400 participants dont notamment des représentants des autorités de protection de la vie privée et des données personnelles africaines, des ONG spécialisées de renommée internationale, des universitaires, des associations professionnelles, du secteur public, du corps judiciaire et des parlementaires, selon le communiqué.

En marge de cette conférence, les représentants des Autorités de protection des données personnelles de l’Afrique du Sud, du Bénin, du Burkina Faso, du Cap Vert, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, du Mali, du Maroc, de la Tunisie et du Sénégal se réuniront, le 23 février, en séance extraordinaire, afin de se concerter sur les actions futures à mener afin de permettre au jeune Réseau africain des autorités de protection des données personnelles (RAPDP) de jouer pleinement son rôle en tant que plateforme d’échange d’information et de coopération, créateur de synergie entre les autorités africaines et porte-parole du continent sur le plan international, a précisé la même source.