.

Le Maroc a toujours été une terre d’accueil pour les mouvements de libération en Afrique (M. El Ktiri)

Rédigé le 20/02/2018
MAP


Rabat - Le Maroc a toujours été une terre d'accueil "sûre et hospitalière" pour les mouvements de libération en Afrique, ainsi qu'un trait d'union entre le nord et le sud et un carrefour des religions, civilisations et cultures transfrontalières, a indiqué, lundi à Rabat, le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, El Mostafa El Ktiri.

Nombreux sont les exemples de convergence, de solidarité et de coopération entre le Royaume et les mouvements de libération nationale des pays africains, aussi bien francophones, anglophones que lusophones, a souligné M. El Ktiri lors d'un colloque africain sur "le soutien du Maroc aux mouvements de libération africains", considérant que les facteurs linguistiques, culturels ou sociaux ne représentaient point un obstacle devant la ferme volonté des Africains de se communiquer et de s'entraider.

"Ce colloque mettra en exergue les valeurs de solidarité et de coopération bilatérale défendues par les peuples africains ayant adhéré ensemble à la lutte de libération menée par les leaders historiques pionniers des mouvements d'indépendance", a-t-il dit, appelant à préserver ce glorieux héritage, en hommage à la mémoire historique commune, aux mouvements de libération nationale en Afrique subsaharienne et en Afrique du Nord, où le Royaume a joué un rôle majeur dans la libération du joug du colonialisme.

Pour M. Ktiri, cette lutte commune a marqué un tournant décisif dans la fin de colonialisme, de la politique de ségrégation raciale "apartheid" et dans l'avènement d'un nouveau continent africain "libre et indépendant", appelant à valoriser ce patrimoine et à défendre l'identité africaine, dans un monde globalisé marqué par les tendances visant la fragilisation des identités nationales et le conditionnement du développement durable du continent.

"Le Maroc, sous la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, demeure aujourd'hui fidèle à ses principes, ses convictions et son engagement pour l'unité du destin africain", a-t-il dit saluant les grandes actions et initiatives prises par le Souverain en faveur de l'Afrique.

Pour sa part, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Nasser Bourita, a mis en exergue, dans une allocution lue en son nom par, Mohamed Sbihi, le directeur des affaires africaines au ministère, le travail mémorial mené par le Haut - commissariat pour la préservation de l'histoire marocaine, notamment le volet relatif au soutien aux mouvements de libération nationale en Afrique.

"SM le Roi Mohammed VI continue de défendre cette unité, poursuivant ainsi la politique entamée par feu SM Mohammed V et feu SM Hassan II", a rappelé M. Bourita précisant que "cette fidélité à l'Afrique" s'est enrichie d'instruments novateurs, à l'instar de la coopération Sud- Sud et l'échange et le partage des expériences.

Grâce aux actions de solidarité prises par SM le Roi Mohammed VI, l'Afrique demeure la priorité cardinale de la politique étrangère du Royaume et au cœur de ses choix stratégiques, a souligné M. Bourita.

"La politique africaine du Royaume est en premier lieu un engagement fort et personnel d'un Roi qui a souhaité laisser la vocation africaine du Maroc prendre une dimension nouvelle", a -t-il ajouté précisant qu'il s'agit d'un choix mûrement réfléchi et d'une stratégie patiemment développée.

Pour sa part, le Doyen du corps diplomatique africain accrédité au Maroc et l'ambassadeur de la république centrafricaine au Maroc, Ismaila Nimaga a indiqué que cette rencontre se veut une occasion pour replonger dans l'Histoire africaine en vue de reconstruire le futur, mettant en exergue l'appui politique, diplomatique et logistique du Maroc pour assurer l'émancipation africaine et aider les pays du continent à se libérer du joug du colonialisme.

Le diplomate centrafricain a passé en revue les actions louables entreprises par les regrettés Souverains Feus SM Mohammed V et SM Hassan II, qui ont accueilli sur leur terre d'importants effectifs de jeunes militants angolais, sud africains, mozambicains, bissau-guinées, cap verdiens et de Sao - Tome et Principe, pour recevoir formation, encadrement et entrainement militaire, saluant à la même occasion les efforts colossaux entrepris par SM le Roi Mohammed VI pour insuffler une nouvelle dynamique aux relations avec l'Afrique.

Seront débattus, lors de cette rencontre dont la séance d'ouverture s'est déroulée en présence de personnalités diplomatiques et politiques, ainsi que d'anciens résistants et anciens membres de l'armée de libération, des thèmes liés notamment au leadership de solidarité marocaine, et à l'enracinement historique des relations Maroc- Afrique.