.

Signature à Oujda d'un protocole d’accord de coopération entre l’UMP et des universités de l’Afrique de l’Ouest

Rédigé le 06/04/2018
MAP


Oujda - Un protocole d’accord de coopération a été signé, jeudi à Oujda, entre l’Université Mohammed Premier (UMP) et des université de pays de l’Afrique de l’Ouest.

Le protocole d’accord a été paraphé par le président de l’UMP d’Oujda, Mohamed Benkaddour et des représentants d’universités du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Bissau, du Nigéria et de la Gambie.

La signature du document a eu lieu à la clôture des travaux du colloque international sur '’La diplomatie culturelle et le défi de l’unité africaine'', organisé, les 4 et 5 avril par l’Université Mohammed Premier, sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI.

A travers cet accord, les institutions concernées entendent développer un programme de coopération dans les domaines de formation, de formation continue, de recherche scientifique, d’expertise et de conseil.

Selon les signataires, l’objectif est d’établir des ponts de coopération et de communication entre l’UMP et les universités d’Afrique de l’Ouest, d’établir un partenariat actif dans les domaines de la formation, de l’encadrement et de la recherche scientifique.

Il s’agit aussi d’échanger des documents d’expertises et de recherches scientifiques et de formations et d’établir des programmes d’études et des projets communs entre les universités, outre l’organisation de visites d’échanges et de réunions scientifiques et administratives dans le domaine d’intervention des parties de la convention.

Les signataires ambitionnent également de motiver les étudiants à mener des recherches et des études communes sous la supervision conjointe des membres du corps professoral des deux parties.

L’accord, valable pour durée de cinq ans à compter de la date de sa signature, prévoit par ailleurs un échange des programmes d’études, des axes de recherches, des thèses scientifiques et de publications.

L’autre engagement pris par les parties contractantes porte sur la réservation, à la fois dans l’UMP et dans les universités d’Afrique de l’Ouest d’un nombre de places dans les différents programmes de formation (Master et Doctorat en particulier) au profit des étudiants et du personnel d’autres universités afin de poursuivre leurs études selon les possibilités offertes.

Les experts et les chercheurs, marocains et africains, ayant pris part au colloque international placé sous le signe '’Maroc/Afrique : Hommage à une histoire commune et à des destins croisés’’, ont débattu du rôle de la diplomatie dans le renforcement de la paix et du rapprochement entre les peuples et les civilisations, l’enrichissement de la culture du dialogue et de coexistence et dans la consécration des valeurs humaines qui prônent la tolérance et la paix pour relever le grand défi de la promotion de l’unité africaine.

Les travaux de cette rencontre scientifiques ont été sanctionnés par une série de recommandations, dont l’appel à la création de l’Union des universités de l’Afrique de l’Ouest.

Ils ont aussi plaidé en faveur de la création d’une ‘’Maison d’Afrique’’ dédiée à la préservation et la diffusion des cultures africaines à travers notamment l’organisation de salons et d’activités culturelles, régulières et diversifiées, et de la mise en place de centres d’étude à distance au sein des universités africaines qui vont s’occuper du patrimoine culturel immatériel en Afrique.