Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
.

Début en Corée du sud des Assemblées annuelles 2018 du groupe de la Banque africaine de développement

Rédigé le 23/05/2018
MAP - Hicham LOURAOUI


Busan (Corée du sud) - Les Assemblées annuelles 2018 du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) se sont ouvertes officiellement, mercredi à Busan (Corée du sud), en présence de plusieurs ministres, gouverneurs de banques centrales et responsables de plusieurs pays africains, dont le Maroc. La cérémonie d'ouverture a été marquée par la présence du Chef du gouvernement, Saâd Eddine El Othmani, invité d'honneur de l'événement, à la tête d'une délégation composée du ministre de l'Economie et des Finances, Mohamed Boussaid, du ministre de l'Education nationale, de la Formation professionnelle, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Said Amzazi et du secrétaire d'Etat chargé de l'Investissement, Othman El Ferdaous, outre l'ambassadeur du Maroc à Séoul, Chafik Rachadi.

Tenues sous le thème "accélérer l'industrialisation de l'Afrique", ces Assemblées, qui réunissent les gouverneurs des banques centrales des 54 pays membres régionaux et de 26 pays membres non régionaux de la BAD, constituent un rendez-vous incontournable pour les représentants des gouvernements, des entreprises, de la société civile, des groupes de réflexion, des universités et des médias du continent africain et d'ailleurs, pour débattre des questions clés du développement de l'Afrique.

L'accélération de l'industrialisation de l'Afrique est l'une des cinq priorités stratégiques (High 5) de la BAD, les quatre autres étant "Electrifier l'Afrique", "Nourrir l'Afrique", "Intégrer l'Afrique" et "Améliorer la qualité de vie des populations en Afrique". Le thème retenu cette année, traduit la volonté des pays africains à s'engager dans un processus qui favorise la transformation structurelle de leur économie. Alors que l’Afrique connaît une forte croissance économique depuis près de deux décennies, l’industrialisation ne s’est pas développée dans la même mesure sur le Continent. La BAD estime à cet effet, qu'une industrialisation rapide de l’Afrique est de nature à permettre des partenariats gagnant-gagnant avec le reste du monde.

En plus de la réunion annuelle du Conseil des gouverneurs, le point d'orgue de cette manifestation, le programme des Assemblées annuelles de la BAD est riche en événements officiels et parallèles. Des rencontres, panels et ateliers sont prévues pour traiter, entre autres, des principaux défis auxquels l'Afrique est confrontée dans sa quête vers l’industrialisation ainsi que des leçons tirées des expériences de grands pays industrialisés, en particulier la Corée du sud. La cérémonie d'ouverture des assemblées annuelles 2018 de la BAD a été rehaussée par la participation du vice-Premier ministre et ministre de la Stratégie et des Finances de la Corée du sud, Dong Yeon Kim, du Premier ministre rwandais, Edouard Ngirente, du président de la BAD, Akinwumi Adesina et de son Secrétaire général, Vincent Nmehielle et du président de Banque mondiale, Jim Yong Kim.