.

CFC à la conquête des entreprises sud-coréennes

Rédigé le 26/05/2018
MAP - Hicham LOURAOUI


Busan (Corée du sud) - Les entreprises sud-coréennes se sont informées, jeudi à Busan, des opportunités d'affaires et avantages que propose la place financière Casablanca Finance City (CFC), porte d'entrée à un marché africain prometteur.

Lors d'une conférence tenue en marge des Assemblées annuelles 2018 de la Banque africaine de développement (BAD) sous le thème "CFC, un tremplin pour les opportunités en Afrique: Comment les entreprises coréennes peuvent-elles bénéficier du potentiel des entreprises africaines?", la place financière marocaine a présenté ses différentes activités ainsi que les avantages du statut CFC qui donne droit à une proposition de valeur s'articulant autour de trois volets.

Il s'agit des facilités de Doing Business, de change et des incitations fiscales, a précisé la directrice générale adjointe de CFC, Lamia Merzouki, dans une déclaration à la presse, indiquant que tout entreprise membre de la place financière, bénéficie de la fluidité des capitaux et des personnes, ainsi que de la facilitation d'obtention des documents administratives (permis de travail, visa, carte de séjour, etc).

"Nous sommes venus à Busan pour promouvoir CFC à travers l'organisation d'un roadshow pour présenter les différentes activités et domaines d'intervention de la place financière, ainsi que des meetings one to one avec plusieurs entreprises sud-coréennes, à la fois à Busan et Séoul", a fait savoir Mme Merzouki, ajoutant que la principale cible de la place financière sont les entreprises sud-coréennes qui disposent d'une stratégie africaine.

Elle a dans ce sens, souligné que l'écosystème CFC comprend déjà des entreprises asiatiques, notamment de Chine et du Japon, qui utilisent Casablanca comme capitale africaine des affaires, rappelant que la place financière casablancaise avait signé l'année dernière un partenariat avec Busan International financial center.

Par ailleurs, Mme Merzouki s'est réjouie de la reconnaissance par la BAD de CFC, estimant que la domiciliation du Fonds Africa50 à la place casablancaise témoigne de la pertinence et l'attractivité de Casablanca Finance City en tant que hub économique et financier africain.