Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
.

Les grands atouts qui font du Maroc une porte d'entrée vers l'Afrique présentés à Buenos Aires

Rédigé le 07/06/2018
MAP


Buenos Aires - Les grands atouts qui font du Maroc la porte d'entrée préférée vers l'Afrique ont été présentés, lundi, lors d'une conférence organisée à Buenos Aires sur le thème "Les régions en Afrique: opportunités d’affaires, développement et potentiel".

La conférence a été tenue à la Chambre des députés argentine dans le cadre de la Semaine de l’Afrique 2018, dont les travaux se poursuivent jusqu'au 8 juin.

Intervenant à cette occasion devant un parterre de parlementaires, de responsables gouvernementaux, d’hommes d'affaires, de diplomates et d’universitaires, l’expert argentin en sciences politiques et en relations internationales Adalberto Carlos Agozino a relevé que le Maroc, grâce à son emplacement géographique, sa proximité de l'Europe, son infrastructure, la qualité des services offerts et sa main d’œuvre qualifiée, est devenu une plate-forme et une porte d’entrée distinguée vers le continent africain.

La situation géographique du Royaume lui a permis de construire des ponts pour relier, par voies aérienne et maritime, les marchés de l’Afrique du nord, centrale et de l’Ouest, a poursuivi ce chercheur à l’Université John F. Kennedy de Buenos Aires, en relevant que l’infrastructure logistique dont dispose le Royaume fait de lui un pays stratégique pour le commerce extérieur.

Dans le même contexte, M. Agozino a souligné que les entreprises marocaines opérant dans divers domaines ont été en mesure de renforcer leur compétitivité et leur présence dans les pays africains au cours des dernières décennies grâce, notamment, à la qualité de leurs produits et services ainsi qu’aux prix, mais aussi grâce aux fortes relations culturelles, économiques et sociales reliant le Maroc à son continent d’appartenance.

De l’avis de l’auteur du livre "Marruecos ..Una Revolucion tranquila" (Le Maroc .. Une Révolution tranquille, 2011), le Royaume est le deuxième investisseur en Afrique grâce à ses importants investissements financiers, et il cherche à occuper la première place à l’avenir.

Et l’universitaire d’ajouter que depuis l'accession de SM le Roi Mohammed VI au Trône en 1999, le Maroc a adopté une politique étrangère fondée sur le développement durable et la coopération, le renforcement des liens entre les pays du Sud, et la propriétarisation des relations avec l'Afrique.

Cette politique s’est reflétée, notamment, par la présence distinguée des forces marocaines au sein des missions de paix de l’ONU en Afrique, l’octroi de bourses aux étudiants africains qui poursuivent leurs études dans les instituts et universités du Maroc, ainsi que la formation d’imams dans le domaine religieux pour promouvoir l'Islam basée sur la modération et le juste milieu sans oublier les diverses initiatives de solidarité avec les pays africains.

Lors de cette rencontre, M. Agozino a souligné l'importance des visites effectuées par SM le Roi Mohammed VI dans un certain nombre de pays, visites au cours desquelles plusieurs accords traitant de divers aspects de la coopération bilatérale ont été signés.

Revenant sur le retour du Maroc au sein de l’Union Africaine (UA) en janvier 2017, l’universitaire argentin a rappelé le choix porté sur SM le Roi Mohammed VI comme leader de l’Union Africaine sur la question de la migration, ainsi que l’élection du Maroc au sein du Conseil de paix et de sécurité de l'UA lors de la 32ème session ordinaire du Conseil exécutif de l’Union, qui s’est tenue à Addis-Abeba.

Et M. Agozino que souligner que la stabilité dont jouit le Maroc ainsi que son leadership aux niveaux régional et continental ont contribué à attirer les investissements étrangers vers le Royaume, et en ont fait une destination pour abriter des événements internationaux d’envergure tels que la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP 22), le Sommet africain de l’action (2016) et le Forum mondial sur la migration et le développement qui se tiendra en décembre prochain.

Pour sa part, le président du Comité d'organisation des activités de la semaine de l'Afrique 2018, Bill Victor, a estimé que le Maroc joue un rôle clé dans la coopération Sud-Sud, et ce grâce à la conduite éclairée de SM le Roi Mohammed VI, en précisant que les pays africains comptent beaucoup sur le Royaume, qui bénéficie de beaucoup d’atouts dont ne disposent pas d'autres pays.

Après avoir salué les efforts déployés par le Maroc afin d'encourager les investissements dans de nombreux pays du continent africain, M. Victor a fait l'éloge de la politique appliquée par le Royaume dans le domaine de la migration, en particulier à l’égard des migrants originaires d'Afrique sub-saharienne qui ont trouvé au Maroc leur deuxième pays.

Plusieurs ambassades de pays africains accrédités en Argentine, dont l'ambassade du Maroc, participent à "la Semaine de l’Afrique 2018" à Buenos Aires.

Les participants à cet événement, qui comprend des séminaires et plusieurs réunions, examinent plusieurs thèmes liés à la coopération Sud-Sud, à la présence de l’Afrique dans l'identité argentine, au changement climatique, au développement durable, ainsi qu’aux échanges entre l’Afrique et l'Argentine, aux opportunités d'investissement, à la migration et au statut des Argentins d’origine africaine.