.

Le représentant de l'OIAC insiste à Marrakech sur le rôle des douanes en tant qu'acteurs majeurs dans la mise en œuvre de la CIAC

Rédigé le 20/06/2018
MAP


Marrakech - Le représentant de l'Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques (OIAC), Pavlo Byalyk, a mis l'accent mardi, à Marrakech, sur le rôle des douanes en tant qu'acteurs majeurs dans la mise en œuvre de la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC).

Intervenant à la 16è Réunion régionale des autorités nationales des Etats africains parties à la CIAC, M. Byalyk a appelé au renforcement des capacités de l'administration des douanes afin de contrôler les transferts de produits chimiques et empêcher les acteurs non étatiques d'accéder à ces produits chimiques.

Les services douaniers demeurent essentiel pour le respect des dispositions de la convention et empêcher le transfert des armes chimiques, qui représentent une menace réelle pour la sécurité mondiale, a-t-il fait remarquer, appelant dans ce contexte à doubler d'efforts pour faire face à cette menace.

Il a en outre, appelé à renforcer la coopération entre les douanes et les autorités nationales des Etats parties africains à la CIAC, mettant en relief les progrès réalisés dans ce domaine par les pays africains parties de la convention.

M. Byalyk a par ailleurs, fait savoir que 122 pays du monde, dont 25 pays africains, ont mis en place une législation nationale pour prévenir contre les menaces des armes chimiques, saluant au passage l'engagement du Maroc pour prévenir contre les armes chimiques et leurs émergences.

Organisée en partenariat avec le Secrétariat de l’Organisation pour l’Interdiction des Armes Chimiques la 16è Réunion régionale des autorités nationales des Etats africains parties à la Convention sur l'interdiction des armes chimiques (CIAC) connait la participation de délégations issues de 38 Etats Parties d'Afrique à la CIAC, ainsi que 6 organisations régionales et internationales (UN 1540 Committee, CEEAC, COMESA, EAC, IGAD, WCO).

Cette rencontre régionale, porte sur le rôle des services gouvernementaux dans le cadre de la mise en œuvre de la CIAC, la coordination et le renforcement de la mise en œuvre nationale de cette Convention.

Au programme de cette réunion figurent notamment des exposés sur les activités et programmes de l'OIAC en rapport avec les services douaniers, une table ronde sur "le rôle joué par les services douaniers dans le domaine la sécurité-programmes et outils pertinents", des présentations nationales sur les bonnes pratiques et les difficultés en matière de coopération entre les services douaniers et autres parties prenantes nationales, y compris les autorités nationales, concernant le contrôle transfrontalier des produits chimiques à double usage et des présentations sur les activités de l'OIAC et la mise en œuvre nationale.