Commentaires

Aucun commentaire
Soyez le premier à réagir
.

Création à Rabat d'un Centre africain de recherche en stratégies de développement des droits d’auteur et droits voisins

Rédigé le 11/07/2018
MAP


Rabat - Le Centre africain d'études et de recherche en stratégies de développement des droits d'auteur et des droits voisins (CAERSD) vient de voir le jour à Rabat, à l'initiative de représentants des Organismes de Gestion Collective (OGC) et Offices de droit d'auteur et des droits voisins des pays de l’Afrique de l’Ouest.

Présidé par le directeur du Bureau marocain du droit d'auteur (BMDA), Ismail Menkari, le CAERSD, association à but non lucratif, a été créé en marge d'un congrès, tenu du 3 au 5 juillet à Rabat sous le thème: "L’Afrique c’est l’avenir", avec pour ambition de reconnaître notamment "l’importance du droit d’auteur et des droits voisins pour stimuler la créativité dans les États concernés et au profit de l’intérêt public général".

"L’irruption du numérique dans la sphère de l’économie créative dans le monde est un défi majeur que l’Afrique se doit de relever aux fins d’une protection efficace de droits d’auteur et des droits voisins et d’une gestion collective moderne et performante", lit-on dans la déclaration portant création du CAERSD.

Dans cette déclaration ayant sanctionné les travaux de ce congrès, les fondateurs de ce Centre soulignent également le rôle indispensable de l’activité de gestion collective comme outil indispensable à l’exercice du droit d’auteur et des droits voisins ainsi que la nécessité de mener des études, des recherches en vue de renforcer les capacités opérationnelles des administrations de gestion collective.

Organisé par le Bureau marocain du droit d'auteur (BMDA), sous le Haut patronage de SM le Roi Mohammed VI et sous l'égide du ministère de la Culture et de la Communication, ce Congrès était une occasion de partager l'ensemble des expériences, des avancées et des limites autour des stratégies de développement de la propriété intellectuelle et des droits d'auteur.

Figuraient au programme de ce congrès des thématiques portant sur l'audiovisuel, la protection de radiodiffuseur, les limitations et les exceptions, ainsi que sur la reproduction et le piratage.

Ont notamment participé à la cérémonie d'ouverture de ce congrès, le ministre de la Culture et de la Communication, la présidente de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, la vice-directrice générale de l'Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, le directeur régional de la Confédération internationale des sociétés d'auteurs et compositeurs en Afrique, Samuel Sangwa, l'administratrice de la Société portugaise des auteurs et le directeur général du BMDA.