.

Quelque 115 migrants africains forcent la frontière entre l'Espagne et le Maroc (média)

Rédigé le 24/08/2018
Xinhua


Quelque 115 migrants africains ont forcé vendredi la frontière entre l'Espagne et le Maroc à Ceuta, l'enclave espagnole en Afrique du Nord, en escaladant la clôture frontalière, ont rapporté des medias locaux.

Ce franchissement de la frontière entre les deux pays est la plus importante opération depuis mai dernière, quand plus de 600 migrants étaient parvenus à pénétrer dans la ville de Ceuta.

Ces incidents font augmenter la pression sur l'Espagne, qui est devenue la première porte d'entrée des migrants clandestins en Europe, dépassant l'Italie.

Selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM), un total de 25 101 migrants en situation irrégulière ont atteint les côtes espagnoles via la Méditerranée depuis le début d'année jusqu'au 12 août.

Au terme d'une réunion organisée le 11 août dernier, le gouvernement espagnol a indiqué dans un communiqué que le premier ministre espagnol Pedro Sanchez et la chancelière allemande Angela Merkel sont convenus de transmettre à la Commission européenne la nécessité d'une plus grande implication financière dans le Fonds fiduciaire européen pour l'Afrique, d'où proviennent les fonds spécifiquement destinés au Maroc pour contrôler ses frontières.