.

Sahara: Le désaccord politique entre le Maroc et l'Algérie, une "entrave" à une coopération bilatérale et régionale de lutte anti-terroriste (Département d’Etat)

Rédigé le 20/09/2018
MAP


Washington - Le désaccord politique entre le Maroc et l’Algérie au sujet de la question du Sahara “demeure une entrave à la coopération anti-terroriste bilatérale et régionale”, a regretté le Département d’Etat, dans son rapport sur le terrorisme dans le monde, au titre de l’année 2017, qui a salué la projection stabilisatrice du Royaume en Afrique sub-saharienne.

Le Royaume du Maroc est un allié majeur des Etats Unis hors OTAN, et un “partenaire stable, exportateur de sécurité” en Afrique subsaharienne, qui se démarque par sa participation “active” à l’initiative “sécurité et défense dans le cadre 5+5”, qui traite des questions sécuritaires dans le pourtour méditerranéen, souligne le rapport, qui a été rendu public mercredi à Washington.

Le Maroc, rappelle le document, abrite l’Exercice combiné maroco-américain “African Lion” et prend part à de multiples exercices multilatéraux régionaux, ajoutant que le Royaume est également un membre actif du partenariat de lutte anti-terroriste transsaharienne. 

Le rapport fait observer que la projection stabilisatrice du Maroc sur le continent africain est adossée à une approche "holistique" de lutte anti-terroriste qui combine des mesures de sécurité vigilantes, une coopération régionale et internationale et des politiques de lutte contre la radicalisation.