.

Plus de 5.000 participants au 8ème sommet Africités prévue du 20 au 24 novembre à Marrakech

Rédigé le 25/10/2018
MAP


La 8ème édition du Sommet Africités, rendez-vous panafricain des autorités locales et territoriales, se tiendra du 20 au 24 novembre à Marrakech, ont annoncé mercredi les organisateurs.

Organisé par l'Association marocaine des présidents des conseils communaux (AMPCC) et l’Association des régions du Maroc (ARM) en partenariat avec le ministère de l’intérieur et l’organisation Cités et gouvernements locaux unis d’Afrique (UGCLU), le sommet a retenu comme thème "la transition vers des villes et territoires durables : le rôle des collectivités territoriales d’Afrique".

Placé sous le haut patronage de SM le Roi Mohammed VI, l'évènement embarquera quelque 5.000 participants qui débattront des contraintes au développement des villes africaines comme le chômage et les défis en lien avec les changements climatiques, a indiqué le président de l'AMPCC), Mohamed Boudra, lors d’une conférence de presse pour lancer les préparatifs de ce sommet.

Cette huitième édition constitue un rendez-vous incontournable pour les collectivités territoriales d’Afrique, et une date anniversaire importante puisqu’elle marque les 20 ans d’existence et d’organisation des sommets Africités, a-t-il ajouté.

"En accueillant le sommet pour la seconde fois en 10 ans, après la 5ème édition de 2009, le Royaume du Maroc et l’ensemble des acteurs marocains soutiennent cet événement qui porte la voix de l’Afrique des Territoires', a renchéri le président de l'AMPCC.

Le secrétaire général de CGUL, Jean Pierre Elong Mbassi, a relevé pour sa part que le sommet de Marrakech consacrera la place incontournable de l’Afrique locale dans la définition et la mise en œuvre des politiques et stratégies de développement, d’intégration et de coopération en Afrique, et proposera de nouvelles perspectives pour une contribution plus importante des collectivités territoriales du continent.

Il a justifié le choix du thème de l'édition 2018 par le besoin ressenti au niveau des villes et des collectivités africaines d’engager une réflexion sur l’efficacité des modèles de croissance et de développement suivis actuellement dans le contexte africain, voire d'envisager un changement de paradigme dans la manière de penser le développement durable du continent.

Lors de ce sommet, la prestigieuse cité impériale de Marrakech sera une fois de plus le cœur battant de l’Afrique en mouvement et sera aussi le lieu de rendez-vous de l’Afrique locale avec le monde de l’entreprise grâce au Salon Africités prévu du 20 au 23 novembre, lequel offrira l’opportunité de mettre en perspective les attentes et demandes d’investissements et d’accès aux services de base des villes et territoires du continent avec l’offre de produits et services proposés par les entreprises et d'autres acteurs.

Le sommet qui accueillera des ministres, des maires et des élus locaux, des ONG, des opérateurs économiques ainsi que des chercheurs de divers coins du monde, se décline en trois segments. Il s'agit d’abord d'une série de sessions thématiques permettant d’approfondir le thème de la transition vers des villes et des territoires durables, en plus de l’élaboration de politiques et stratégies des collectivités territoriales africaines pour répondre aux besoins des populations dans les situations concrètes. Les sessions ouvertes permettent à différents réseaux d’autorités locales africaines ou à des institutions et organisations souhaitant travailler avec les autorités territoriales africaines de présenter leurs propositions et de contribuer à des réflexions.

Quant aux sessions politiques qui synthétisent le sommet, elles prévoient des rencontres politiques entre maires et représentant des autorités territoriales, ministres, partenaires au développement, mais aussi une rencontre de dialogue politique entre maires, ministres et divers acteurs dans la dynamique de développement. 

Parallèlement, des journées-débats se pencheront sur les sujets brûlants à l’ordre du jour au niveau international et qui doivent trouver un écho au niveau du continent. Il s’agit de la Journée Migration prévue le 21 novembre, la Journée Climat programmée le 22 novembre et la Journée Planification urbaine et développement territorial prévue le 23 novembre.

La conférence de presse s’est déroulée en présence de la présidente du Réseau des femmes élues locales au Maroc, Fatna Lkihel.