.

Même avant d’adhérer à la CEDEAO, le Maroc contribue à la réalisation de la Vision 2020 de la Communauté (Conseiller du Pdt du Sénégal)

Rédigé le 08/11/2018
MAP


Même si le Maroc n’est pas encore membre de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CÉDÉAO), il contribue déjà à la réalisation des objectifs de la Vision 2020 de cette institution, compte tenu des liens que le Royaume entretient avec les Etats membres de la Communauté, a affirmé Mankeur Ndiaye, Conseiller spécial du président du Sénégal. 

La Vision 2020 de la Communauté ouest-africaine, adoptée en 2007, prône le passage de la CEDEAO des Etats à la CEDEAO des peuples. Elle place les populations au coeur du projet communautaire, ce qui implique notamment la protection des droits de l’Homme, l’amélioration de la mobilité intracommunautaire et des droits y afférents et la création d’opportunités économiques pour le citoyens de la Communauté. 

Intervenant Mercredi à Tanger dans un atelier intitulé: “Le Maroc dans la CEDEAO : Les fondements de la vocation ouest-africaine du Maroc", dans le cadre des MEDays ECOWAS Initiative, M. Ndiaye a souligné que l’examen des objectifs de la Vision 2020 permettra d’appréhender “les fondements et la nature de la contribution du Maroc à la réalisation de cette vision, à l’aune des enjeux et défis liés à l’adhésion du Royaume à l’organisation communautaire ouest-africaine”. 

La relation entre le Maroc et la CEDEAO, a poursuivi M. Ndiaye, également ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, peut se mesurer à l’image des “alliances sociales et politiques ainsi que des partenariats stratégiques que le Royaume entretient avec la plupart des Etats membres de la Communauté”. 

S’arrêtant sur ces liens, le responsable sénégalais a mis en exergue les alliances socio-politiques, axées sur un fondement religieux séculaire et une pratique islamique “marquée par l’ouverture et la tolérance”. Il a également cité les “relations politique et diplomatiques très étroites”, et des échanges économiques “très denses”. 

M. Ndiaye a, par ailleurs, rappelé la contribution marocaine au maintien de la paix et de la sécurité en Afrique de l’Ouest, la coopération militaire à travers la formation des officiers des armées ouest-africaines, et la formation d’étudiants ouest-africains dans les universités marocaines, outre les aides humanitaires d’urgence dans plusieurs pays de la région. 

Organisée dans le cadre de la 11ème édition du Forum international MEDays placée sous le thème "A l’ère de la disruption: bâtir de nouveaux paradigmes", la MEDays ECOWAS Initiative réunit plus d’une vingtaine de personnalités représentants les différents pays de la CEDEAO. Elle regroupe essentiellement des ministres et des opérateurs économiques qui discuteront des enjeux de l’éventuelle adhésion du Maroc au sein de la CEDEAO et feront converger leurs regards pour mieux répondre aux interrogations que peut susciter la démarche marocaine.

Initié par l'Institut Amadeus sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Forum MEDays 2018 rassemble près de 150 intervenants de haut niveau pour échanger sur les questions prioritaires de l’actualité internationale et déboucher sur des propositions pratiques et des solutions concrètes et sectorielles.