.

Marrakech: La gestion des risques contribue à la sécurité et à la durabilité au niveau des collectivités territoriales en Afrique

Rédigé le 22/11/2018
MAP


Les participants à un atelier organisé dans le cadre du 8ème sommet Africités ont appelé, mercredi à Marrakech, à la promotion de la culture de la gestion des risques chez les élus afin de garantir la sécurité et la durabilité au niveau des collectivités territoriales.

Les intervenants à cet atelier, tenu sous le thème "Parer aux risques: protéger, servir et enrichir les communautés", ont ainsi plaidé pour l'immunisation des collectivités contre tous les dangers inhérents notamment aux changements climatiques et aux catastrophes naturelles, qui ont des conséquences dévastateurs sur les citoyens.

Pour ce faire, ont-il soutenu, il est question de renforcer la coordination et la coopération entre les différents acteurs: décideurs, société civile, opérateurs économiques et les bailleurs de fonds.

Le maire de la commune de Nikki (Bénin) et président de l'Association béninoise des communes frontalières, Lavia Oumarou Boubakare, a présenté l'expérience de son pays dans la gestion des zones frontalières, soulignant que la proximité des villes des frontières engendre certains défis relatifs notamment à la sécurité imposés par des groupes armés comme Boko Haram.

Il a dans ce sens appelé à une nouvelle approche sécuritaire basée sur la paix et le développement local, mettant en avant le rôle des leaders religieux dans l'immunisation de la société contre la violence et l'extrémisme.

De son côté, l'expert en développement auprès de la Banque mondiale, Augustin Maria, a souligné les liens de coopération entre son institution et le Maroc qui remontent à 2008 et les initiatives visant à renforcer les capacités des villes marocaines face aux défis des catastrophes naturelles.

M. Augustin a évoqué le programme de gestion intégrée des risques de catastrophes naturelles au Maroc qui a permis l'amélioration de la gouvernance des dangers et la mise en oeuvre de procédures proactives, plaidant pour l'accélération de l'adoption de la loi 110.14 instituant un régime de couverture des conséquences d'événements catastrophiques.

Organisé jusqu'au 24 courant sous le Haut Patronage de SM le Roi Mohammed VI, le Sommet Africités réunit 5.000 participants, dont des acteurs de la vie locale du continent et partenaires issus d'autres régions du monde, des ministres en charge des collectivités locales, entre autres