.

Coupe de la Confédération: Retour triomphal des Aigles Verts à Casablanca

Rédigé le 04/12/2018
MAP


Le Raja de Casablanca, vainqueur de la Coupe de la Confédération (CAF), a reçu un accueil triomphal à son arrivée, lundi en train d'après-midi, à l’aéroport Mohammed V de la métropole.

Des centaines de supporters se sont massés devant l’aéroport pour accueillir en héros les hommes de l’Espagnol Juan Carlos Garrido, qui ont offert au grand club casablancais un trophée mettant fin à une traversée de désert de quinze ans sur la scène continentale.

Drapés de leurs maillots verts, couleur fétiche des Rajaouis, et munis du drapeau national et des fanions du club, les fans ont entonné, à tue-tête, les chansons chères au public de la "Magana", cette fameuse Curva Sud (virage) qui met une ambiance électrique dans le stade à chaque match pour transcender les joueurs.

Le bus transportant la délégation du Raja a rencontré d’énormes difficultés pour se frayer un chemin au milieu d’une foule déchaînée, où tout un chacun voulait, à tout prix et à sa manière, rendre hommage aux artisans de l’exploit. 

Suite à cette consécration, SM le Roi Mohammed VI s’était entretenu au téléphone avec le président du club, Jawad Ziyat, l'entraîneur de l'équipe, Juan Carlos Garrido, et son capitaine, Badr Banoun, leur exprimant Ses vives félicitations pour ce sacre ayant couronné un brillant parcours.

Lors de cet entretien téléphonique, qui s'est produit à l’issue du match retour, dimanche soir au stade des Martyrs à Kinshasa, contre l'AS Vita Club, le Souverain a chargé le président, l'entraîneur et le capitaine de l'équipe casablancaise de transmettre Ses félicitations aux joueurs, au staff et aux supporters de l'équipe du Raja pour cet important triomphe, motif de fierté pour l’ensemble du public sportif et tout le peuple marocain.

La victoire des Aigles Verts confirme le come-back de de Casablanca sous les feux des projecteurs en Afrique, puisque le Wydad, l’autre mastodonte de la ville, a remporté, l’année dernière, la prestigieuse Ligue des Champions. 

Après une retentissante victoire à domicile (3-0), les camarades du capitaine Banoun se sont fait peur sur le terrain des Congolais de l’AS Vita Club, qui a réalisé un retournement dramatique en fin de partie pour s’imposer 3-1, un score somme toute insuffisant pour renverser totalement la vapeur.

Le succès du Raja a été suivi d’une explosion de joie dans la ville, où les supporters ont fait la fête dans la célèbre corniche d’Ain Diad et, surtout, à la place des Seraghna au quartier Derb Soltane, principal fief des Vert et Blanc.