Journée de réflexion à Benguerir sur l'organisation des "Rendez-vous de l’histoire de l’Afrique"

Journée de réflexion à Benguerir sur l'organisation des "Rendez-vous de l’histoire de l’Afrique"

Rédigé le 11/12/2018
MAP


La Fondation de l’Académie du Royaume du Maroc pour la coopération culturelle a organisé, samedi à Benguerir, une journée de réflexion pour examiner la faisabilité de la mise en place des "Rendez-vous de l’histoire de l’Afrique".

Organisée en partenariat avec l’Université Mohammed VI Polytechnique de Benguerir, cette rencontre a connu la présence de plusieurs historiens et chercheurs appartenant à diverses régions africaines, à savoir l'Afrique du nord, l'Afrique du Sud, l'Afrique Centrale et l'Afrique de l’Ouest, indique l'Académie dans un communiqué.

S'exprimant à cette occasion, le Secrétaire perpétuel de l'Académie et Président de la Fondation Abdeljalil Lahjomri a mis en avant les éléments de la feuille de route qui cadre ce projet, à savoir l’initiation d’une nouvelle approche de l’histoire de l’Afrique accessible à tous les publics, l’ouverture d’une voie permettant une meilleure compréhension de ce continent et de la dynamique qui le traverse ainsi que la mise en place de nouvelles approches méthodologiques et académiques relatives à l’enseignement de l’histoire de l’Afrique.

Avant d’entamer la réflexion sur les objectifs à fixer relatifs à cette manifestation ainsi que sur les actions à programmer pour sa mise en place, plusieurs intervenants ont pris part à cet événement en vue de dresser un état des lieux de l’historiographie africaine, poursuit le communiqué. 

Les "Rendez-vous de l’histoire de l’Afrique" ont pour objectifs de s’appuyer sur les problématiques ressorties lors de cette journée, sachant que leur détermination requiert de s’ouvrir en complément de l’aspect purement historique vers d’autres champs du savoir notamment l’anthropologie, l’archéologie, la sociologie et les sciences politiques, instaurant ainsi une rupture épistémologique avec l’empreinte historico-coloniale.

Il s'agit également de promouvoir la connaissance de l’histoire de l’Afrique et la recherche scientifique sur ce continent en réunissant des historiens mais aussi des anthropologues, des sociologues et d’autres spécialistes autour de thèmes spécifiques et de valoriser dans le cadre d’une vision collective, l’histoire générale de l’Afrique en puisant, dans le passé, les arguments pour mieux gérer le présent et se projeter vers un avenir africain prometteur, ajoute la même source.