21è FCAK : Hommage à la culture angolaise, une capacité créatrice qui a réussi à dépasser la guerre

21è FCAK : Hommage à la culture angolaise, une capacité créatrice qui a réussi à dépasser la guerre

Rédigé le 22/12/2018
MAP


Khouribga - L'Angola, pays où la culture est venue à bout du colonialisme et de 27 ans de guerre civile, a reçu un hommage appuyé, vendredi à la médiathèque de Khouribga, en tant que "ciné-invité" du 21è Festival du cinéma africain de Khouribga (FCAK).

Marquée par une grande affluence du public de la cité phosphatière, cette journée hommage a été ponctuée par l'organisation d'une conférence sur le rôle de la littérature dans la lutte de la libération nationale en Angola.

S'exprimant à cette occasion, l'écrivain angolais Cornélio Caley, docteur en sociologie du développement, a indiqué que la littérature était à la base de la lutte contre la domination coloniale portugaise.

"Les penseurs de l'époque ont tracé les schémas intellectuels permettant de mener cette lutte avant de se lancer dans la création des partis politiques", a expliqué l'ex-secrétaire d'Etat à la culture.

Même lors du conflit armé ayant succédé l'occupation, la littérature, et notamment la poésie, a continué à jouer un rôle essentiel, du fait qu'elle est le meilleur moyen d'exprimer les sentiments, a ajouté M. Caley, soulignant que "la poésie a une capacité de cibler les cœurs des peuples et donc de les mobiliser pour les causes nationales".

Par ailleurs, l'auteur a insisté sur l'importance de développer une identité nationale angolaise, qu'il appelle "angolité", pour fédérer les ethnies des différentes régions de l'Angola.

Cette journée hommage s'est poursuivie par le vernissage de la 3è édition de l'exposition de l'art contemporain d'Afrique, en présence de l’ambassadeur de l'Angola au Royaume.

Cette exposition regroupe une quarantaine d’œuvres réalisées par 23 artistes venus de 17 pays différents, a précisé, dans une allocution de circonstance, le président de l'association Arkane, initiatrice de l'événement, Abderrahmane Ouardane. En marge de cet événement, des trophées ont été remis, par l'Office chérifien des phosphates (OCP) et le FCAK, à l'ambassadeur de l'Angola au Royaume, ainsi qu'à l'écrivain angolais Cornélio Caley. La journée hommage a été marquée par la projection du film "Angola année zéro" du réalisateur Miranda Ever. Ce film retrace la volonté de l'Angola de se reconstruire et d'occuper une place centrale dans la région, après 30 ans de guerre civile.

La 21è édition du FCAK (15-22 décembre), placée sous le Haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, met en compétition 15 films réalisés par des cinéastes de 14 pays africains et produits entre 2017 et 2018 pour tenter de décrocher le Grand Prix ''Ousmane Sembène''.