L'Egypte, une forte croissance démographique qui pèse lourdement sur le budget de l'Etat

L'Egypte, une forte croissance démographique qui pèse lourdement sur le budget de l'Etat

Rédigé le 17/12/2018
MAP - Abdelkarim Akarkab


 Le Caire - En dépit des efforts déployés par le gouvernement égyptien pour renforcer le développement humain dans le pays à travers des plans visant à améliorer les services publics, réduire le chômage et promouvoir l'éducation, la forte croissance démographie en Egypte accentue les pressions économiques et sociales et pèse lourdement sur le budget de l'Etat. 

Selon l'Agence centrale de la mobilisation publique et des statistiques, la population égyptienne s'élève à près de 98 millions d'habitants avec un taux de croissance démographique estimé à un million d'habitants chaque six mois.

Le Rapport sur le développement humain (RDH) de 2018, publié par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), a classé l'Egypte à la 115è place au niveau mondial (11è à l'échelle arabe), soit une régression de 4 places par rapport à l'année écoulée.  

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi avait, lors d'un entretien accordé à la presse, mis en garde contre la croissance démographique, en déclarant que celle-ci représente un grand défi aussi dangereux que le terrorisme dans la mesure où la pauvreté pousse les gens à l'extrémisme. 

Dans une déclaration à la MAP, le politologue égyptien Mohamed Anouar a souligné que malgré la réalisation d'un taux de croissance important durant les dernières années et d'un équilibre macroéconomique salué par les institutions financières internationales, la forte croissance démographique ne permet pas à ces performances d'avoir un important impact social sur la population.

L'accentuation de cette situation engendrera une hausse de la catégorie de la population vivant au dessous du seuil de pauvreté, ce qui favorise la propagation des maladies, le chômage, le terrorisme, la criminalité, ainsi que le trafic de drogue et l'immigration clandestine, a-t-il alerté. 

Il a appelé le gouvernement à promouvoir les petits et moyens projets pour absorber le chômage notamment parmi les jeunes et à s'inspirer des expériences des pays ayant réussi à réaliser des progrès dans les indices du développement humain en dépit d'une forte croissance démographique comme la Chine, la Malaisie et l'Indonésie.

Selon Amrou Hassan, rapporteur du Conseil national égyptien de la population, l'Egypte compte plus de deux millions de naissances par an, soit la moitié du taux de natalité du continent européen tout entier. 

Cette croissance démographique préoccupe le gouvernement égyptien dans la mesure où elle contribue notamment à l'accentuation du chômage, de la pauvreté, des enfants des rues, de l'analphabétisme, de la criminalité, de la corruption, de la mortalité des femmes et de la forte densité.

En vue de faire face à cette situation, le gouvernement s'emploie à mettre en oeuvre un plan d'urgence afin de réduire le taux de natalité à travers l'appui financier des familles nécessiteuses ayant deux enfants seulement. 

D'après le ministère de la santé, le taux de pauvreté s'est inscrit en hausse de 22 pc entre 2005 et 2008, notant que ce taux a atteint plus de 50 pc dans certains gouvernorats du pays.

La Brookings Institution, un think tank américain, a aussi tiré la sonnette d'alarme face à cette situation, notant dans son dernier rapport que l'Egypte pâtit d'une croissance démographique préoccupante au moment où le pays est confronté à des menaces terroristes et aux effets des changements climatiques, outre la réduction du nombre des terres arables sous la pression de l'urbanisation.