Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 29/12/2018
MAP


Dakar - - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 29 décembre:

Sénégal-BTP-Enquête 

Les entrepreneurs opérant dans le sous-secteur des bâtiments et travaux publics (BTP) au Sénégal sont restés préoccupés par le recouvrement de leurs créances au terme du mois d'octobre 2018, selon une enquête de la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE). 

Selon cette structure, 100% des entrepreneurs interrogés ont majoritairement désigné les difficultés de recouvrement des créances comme étant les principales entraves à leur activité.

A côté de ce facteur, ils en ont désigné d’autres comme la concurrence supposée déloyale (63%), la fiscalité (50%), l’accès difficile au crédit (38%), l’insuffisance de la demande et l’accès difficile au foncier dans la même proportion (25%).

Nigeria-Aviation-Projet 

Air Peace, une compagnie aérienne nigériane, a dévoilé ses plans pour le secteur de l'aviation en 2019, assurant aux voyageurs aériens des forfaits, y compris des vols long-courriers exceptionnels vers Dubaï, Sharjah, Londres, Guangzhou-Chine, Houston, Mumbai et Johannesburg. 

Le président d'Air Peace, M. Allen Onyema a donné l'assurance, jeudi à Lagos, en exhortant le personnel de la compagnie aérienne à se préparer à relever la barre des services aériens pour les voyageurs en 2019.

UEMOA-budget

Le Conseil des ministres de l'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a adopté le Budget de l’Union au titre de l’exercice 2019 équilibré en recettes et en dépenses à un montant de 152.080.876.564 FCFA.

Ce budget s’inscrit dans la poursuite des efforts de maîtrise de charges des Organes de l’Union entamés dans les budgets précédents et consacre également la consolidation des réformes engagées dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route 2017-2021, avec notamment le renforcement continu du dispositif de passage au budget programme.

Le budget adopté au titre de l’exercice 2019 tient également compte des orientations fixées par les Instances de l’Union, notamment, la limitation de l’intervention de la Commission dans le financement des Organes consultatifs. A cet effet, le Conseil des Ministres a adopté les Décisions portant octroi de subventions auxdits Organes.

UEMOA-croissance

Réuni le 21 décembre à l’occasion de sa 4ème session ordinaire de l’année, le Conseil des ministres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) a relevé que le taux de croissance du produit intérieur brut (PIB) réel s’est élevé à 6,7%, en glissement annuel, après 6,5% un trimestre plus tôt.

Examinant la situation récente et les perspectives de l’UEMOA, le Conseil des ministres a relevé la poursuite de la dynamique favorable de la conjoncture économique, monétaire et financière au troisième trimestre 2018.

Le PIB de l’Union est attendu en hausse de 6,6% en 2018, comme en 2017, en lien principalement avec le dynamisme du secteur des services ainsi que des activités commerciales et industrielles.

Rwanda-économie-industrie 

Le secteur de l'industrie au Rwanda a enregistré une croissance de 12% durant le troisième trimestre de 2018, selon un rapport publié par l'Institut national de la statistique (NISR), relayé par des médias locaux.

Cette croissance a été principalement stimulée par le fort dynamisme du secteur de la construction et le développement des activités de la transformation alimentaire, précise-t-on. 

Entre juillet et septembre 2018, les secteurs des mines et de l'agriculture ont enregistré des taux de croissance respectifs de 7% et 5%, alors que celui des services a progressé de 7%, révèlent les données du NISR.

Par ailleurs, l’institut spécialisé rappelle que le secteur des services est le premier contributeur au PIB du Rwanda (48%), devant l’agriculture (28%).

Kenya-Banque-Nomination

Standard Chartered Bank Kenya a annoncé vendredi soir la démission du directeur général Lamin Manjang, mettant ainsi fin à son mandat de cinq ans à la tête du prêteur coté à la bourse de Nairobi.

"Le conseil d'administration de Standard Chartered Bank Kenya Limited est heureux d'annoncer la nomination de M. Kariuki Ngari en tant que PDG et directeur général de la société, sous réserve de l'approbation des autorités de réglementation", a déclaré la Banque dans un communiqué relayé samedi par les médias locaux.

Le prêteur a déclaré que les changements devraient avoir lieu avant mars 2019, M. Manjang ayant été nommé directeur général de Stanchart au Nigeria et dans la région Afrique de l'Ouest.

M. Manjang a été nommé directeur général et PDG de la Standard Chartered Bank Kenya le 1er mars 2014. Avant son affectation au Kenya, il était le PDG de la Standard Chartered Bank Oman. Il a également exercé les fonctions de PDG en Ouganda et en Sierra Leone.

Gabon-banques

Le total agrégé des bilans des banques gabonaises s'est inscrit, à fin septembre 2018, en progression de 10% à 2 413,5 milliards de FCFA contre 2 194 milliards un an plus tôt, selon la direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale.

Cette évolution est essentiellement liée à la hausse des dépôts de la clientèle (+13,2%) à 2 071,3 milliards de FCFA à la fin du troisième trimestre 2018.

Aussi, le taux de couverture des crédits par les dépôts s’est amélioré, passant de 119,5% au 30 septembre 2017 à 136,6% en septembre 2018. 

Par ailleurs, les créances en souffrance ont augmenté de 7,3% à 242,6 milliards de FCFA à fin septembre 2018.