.

En 2018, Laâyoune se profile comme un carrefour de grands rendez-vous

Rédigé le 29/12/2018
MAP - Ismail Lamrani


Laâyoune - La ville de Laâyoune était encore plus incontournable en 2018, avec sa pléiade de grands rendez-vous nationaux et internationaux, confortant ainsi son statut de terre de rencontres et d'échanges par excellence.

Conférence de la Société internationale de recherche et de développement des camélidés (ISOCARD 2018), Forum d'affaires Maroc-France, Festival International de théâtre de rue, match de Gala des stars du football mondial, "2018 Practical Impact Alliance Co-design Summit": le chef-lieu du Sahara marocain a donc proposé un bon mélange entre évènements économiques, culturels, artistiques et sportifs.

En effet, Laâyoune se profile comme un véritable carrefour où des décideurs, des chefs d'entreprises, des experts, des universitaires, des artistes et des intellectuels des quatre coins du monde parlent économie, environnement, culture et technologie. 

Ainsi, plus de 250 chercheurs et experts en provenance de 35 pays se sont réunis au début de novembre dernier dans la capitale des provinces du Sud du Royaume dans le cadre la 5è conférence de la Société internationale de recherche et de développement des camélidés (ISOCARD 2018).

Dans une région où le secteur camelin est profondément lié au sol, le choix de Lâayoune pour accueillir un tel événement d’envergure n’était pas fortuit. L’objectif de cette conférence, tenu sous le thème "Progrès récents chez les camélidés: biologie, santé et production", était de partager et échanger les expériences et les connaissances en matière de camélidés, de biologie, de production et de santé, outre la discussion des aspects socio-économiques et environnementaux.

Après les rendez-vous de Casablanca et Paris, l'édition de Laâyoune du Forum Maroc-France a connu la participation de 150 société et de plus de 300 personnes, d’autant plus que la région constitue une aubaine pour les entreprises en quête de croissance et de performance.

"Un grand succès", selon les mots du président de la Chambre française de commerce et d'industrie du Maroc (CFCIM), Philippe-Edern Klein, cet événement représentait un espace de rencontre efficace, dynamique et riche en contenu entre les opérateurs économiques marocains et français.

De plus, il a été l'occasion de valoriser le potentiel de la région de Laâyoune Sakia-El Hamra comme point d'entrée et hub vers l’Afrique et à présenter les opportunités d’investissements qu'elle recèle aux investisseurs afin de les aider à optimiser leur développement dans la région.

Concrètement, le Forum a été surtout marqué par la signature de trois conventions et de deux mémorandums d'entente portant sur la réalisation de projets de développement dans la région de Laâyoune-Sakia El Hamra.

Parmi les accords signés à cette occasion, deux portent sur le développement, la commercialisation et la gestion du parc industriel et logistique de la ville d'El Marsa, un projet ambitieux dont la mise en œuvre stimulera les flux commerciaux du Maroc tant avec le marché français qu'avec les marchés mondiaux, et renforcera les capacités industrielles et d'exportation de la région notamment en ce qui concerne les produits de la pêche et le phosphate.

Côté culture, la ville a vibré du 9 au 11 novembre aux rythmes de la 3ème édition du festival international du théâtre de rue, une manifestation qui ambitionne principalement de faire de la culture et de l’art des locomotives du développement dans les provinces du Sud et de promouvoir le rayonnement de de la région de Laâyoune-Sakia El Hamra, en général.

Les artères de la ville ont été bien investies par les troupes qui ont joué des spectacles durant les trois jours de l'événement. Pour joindre l'utile à l'agréable, des conférences thématiques et ateliers de formation ont eu lieu.

Le sport n’était pas en reste, sachant que le stade Cheikh Mohamed Laghdaf a été de nouveau la destination privilégiée d'une pléiade de légendes vivantes du Ballon rond mondial qui ont participé à un match de gala pour fêter avec le peuple marocain le 43è anniversaire de la glorieuse Marche Verte.

Des dizaines de grands noms ayant marqué durant plusieurs années de leur empreinte le football marocain, africain et mondial ont offert à la population de la ville un spectacle haut en couleur qui s’est déroulé en présence de plus de 20.000 spectateurs.

Y ont pris part de figures emblématiques du football, telles que les Brésiliens Cafu, Rivaldo, Ronaldinho, le Ghanéen Abedi Pelé, le Camerounais Roger Milla, l’Américain Cobi Jones, l’Egyptien Nadir El Sayed, le Saoudien Saaed Al Owairan, l’Irakien Nashat Akram, le Tunisien Zoubaier Baya, outre les Marocains Said Chiba, Merry Krimau et d’autres vedettes du ballon rond.

Last but not least, le chef lieu du Sahara marocain a abrité, du 25 novembre au 1er décembre, le "2018 Practical Impact Alliance Co-design Summit", co-organisé par la Fondation Phosboucraa et la prestigieuse Université américaine Massachussetts Institute of Technology (MIT).

Cette rencontre a porté sur une nouvelle approche de l’entrepreneuriat basée sur le co-design, une formation originale dispensée par les experts MIT pour accompagner les aspirants entrepreneurs vers la créativité et l’innovation en favorisant le développement de solutions collaboratives à des défis socio-économiques locaux.