.

Afrique du Sud: Moody’s prévoit une légère amélioration de la situation économique

Rédigé le 15/01/2019
MAP


Johannesburg - L’économie sud-africaine devra commencer à s’améliorer en 2019, mais la croissance économique restera lente en raison de la persistance de certains risques, estime l’agence de notation, Moody’s.

L’agence a noté, dans un rapport sur la région d’Afrique subsaharienne, que l’Afrique du Sud entame l’année 2019 sous le signe de la stabilisation à la faveur d’un renforcement progressif des institutions et de la transparence.

«Nous avons stabilisé les perspectives pour l’Afrique du Sud», a dit l’agence, relevant que la mise en place d’un cadre institutionnel plus transparent devra renforcer les institutions de ce pays plombé par une grave crise économique, marquée notamment par l’aggravation du chômage, qui frappe plus de 27 pc de la population active.

Parmi les facteurs qui devront continuer à freiner la croissance en 2019, Moody’s cite notamment la crise de l’électricité. Le pays vit, en effet, au rythme de coupures du courant, en raison de la crise de gestion et de gouvernance qui affecte Eskom, la compagnie nationale d’électricité.

«La croissance en Afrique du Sud connaîtra une légère accélération, mais restera bien inférieure aux niveaux observés au cours de la première moitié de l’actuelle décennie», a dit l’agence, précisant qu’elle prévoit une croissance de 1,3 pc du Produit Intérieur Brut réel en 2019 contre une estimation initiale de 0,5 pc.

Moody’s a, d’autre part, pointé du doigt le manque de visibilité au sujet de la réforme foncière, proposée par le président Cyril Ramaphosa pour corriger les injustices faites dans le passé à la majorité Noire.

Ce plan, qui prévoit des expropriations de terre sans indemnisation, suscite des inquiétudes dans les rangs des investisseurs et de la minorité Blanche.