InwiDays 2019: Trois start-ups civictech africaines primées

InwiDays 2019: Trois start-ups civictech africaines primées

Rédigé le 08/02/2019
MAP


Casablanca - Trois start-ups africaines, dont une marocaine, ont été primées, jeudi à l'issue de la 7è édition des InwiDays, pour leurs concepts ''civictech'' permettant aux citoyens d’être connectés, informés et capables d’agir collectivement pour une meilleure qualité de services.

Il s’agit de Rema (Bénin) et Littahi (Niger) qui ont décroché, respectivement, le ''Prix du jury'' et le ''Prix Coup de cœur'', ainsi que de Kawalis (Maroc), choisie par le public sur la base du meilleur pitch.

La start-up béninoise est une plateforme de mise en relation entre les médecins en Afrique pour échanger autour des cas de maladies et réduire les cas d’erreurs médicales alors que le projet Littahi vise à démocratiser l’accès à l’éducation en Afrique à travers la simplification de l’expérience d’achat des fournitures scolaires. Elles devront bénéficier d’un programme d’incubation pour les aider à se lancer sur le marché,

Kawalis, start-up marocaine, est une plateforme d’accompagnement à la planification et à l’exécution des actions de volontariat et de bénévolat profitera d’un hébergement Cloud pour héberger, développer et déployer ses applications sur le marché.

Cinq autres startups (Prixbas, GoldnData, Linkommunity, Anticorr et Citizenup) étaient en lice lors des phases finales de ce concours de six mois. Elles ont toutes participé au "Boot Camp" organisé du 25 novembre au 1er décembre 2018 afin de mieux structurer leurs concepts et améliorer leurs prototypes.

À l’instar des trois dernières éditions, InwiDays 2019 a mis les entrepreneurs au cœur du programme. L’appel à candidature lancé en septembre 2018 a permis de réceptionner, sur la plateforme "innov.inwi.ma", plus de 150 projets issus de 15 pays africains.

Au terme d’une étude approfondie des dossiers, 15 projets de startups ont ainsi pu réserver leur ticket au programme "Impact Camp" (25 novembre-1er décembre 2018). 

Ce programme de formation et d’accompagnement accéléré a permis aux huit meilleurs entrepreneurs de se hisser en phase finale de ce concours.

Les InwiDays se sont axés, cette année, sur la "CivicTech" qui est un nouveau concept désignant l’ensemble des outils technologiques qui permettent aux citoyens d’être connectés, informés et capables d’agir collectivement dans tous les secteurs de la vie quotidienne pour avoir un plus grand impact sur le quotidien de la communauté, améliorer ses conditions de vie, faire entendre sa voix, sensibiliser ses membres à différentes causes, etc.

"La technologie et les réseaux sociaux ne sont plus un moyen de plaidoyer mais d’action effective et concrète sur le terrain. L’autre composante, tout aussi importante et stratégique : c’est l’appui et le soutien de l’entreprenariat digital en lien avec la thématique de chaque édition", a expliqué, à cette occasion, Mme Kenza Bouziri, directrice de la communication corporate et RSE à Inwi.

Selon elle, Inwi offre aux porteurs de projet un accompagnement global pour affiner leurs concepts et déployer leurs projets. "C’est aussi accompagner la transformation digitale au Maroc et en Afrique".

Outre ce concours, des présentations (keynotes) et des panels de discussions ont été au menu de cet événement et ont contribué à mettre davantage en lumière les nombreux exemples de réussite de Civictech en Afrique. 

Ces expériences ont, en effet, eu un impact significatif sur les communautés bénéficiaires et permis de démontrer la pertinence de la technologie dans le développement de l’engagement civique dans plusieurs domaines : transparence de la vie publique, monitoring des services rendus à la population, solidarité, etc.