L'ACISS, ou quand l'Université Cadi Ayyad apporte sa contribution à l'action collective pour le développement durable de l’Afrique

L'ACISS, ou quand l'Université Cadi Ayyad apporte sa contribution à l'action collective pour le développement durable de l’Afrique

Rédigé le 26/02/2019
MAP - Mohamed Koursi


Marrakech - Interpellée par la forte dynamique de la politique marocaine en Afrique et par les diverses et profondes mutations que connaît le Continent, l'Université Cadi Ayyad (UCA) de Marrakech a pris à bras le corps la mission de contribuer à l’action collective pour le développement durable de l’Afrique. C’est ainsi qu’elle a procédé récemment à la mise en place du Centre Africain des Solutions Innovantes et Durables "African Center for Innovative Sustainable Solutions (ACISS)".
 
Ce centre à vocations nationale et africaine s’inscrit dans la stratégie du développement de cette Université qui ambitionne de consolider sa responsabilité sociale et son positionnement à l’international, notamment par une ouverture sur l’Afrique.
 
Pour l'UCA, l'ACISS offre à ce prestigieux établissement universitaire national l’opportunité de capitaliser son expérience dans le domaine du développement durable et de participer activement, avec les acteurs engagés à la promotion de solutions pratiques innovantes et durables, à relever les défis de développement au Maroc et en Afrique.
 
Parce qu’une des clés du développement durable réside dans l’innovation, l'ACISS aura ainsi pour mission principale de développer et de promouvoir des solutions durables, innovantes et appropriées aux réalités nationales et africaines à fort impact local. Des solutions concrètes qui placent les citoyens au centre du processus de développement et s’appuient sur le potentiel des jeunes africains et des partenaires publics et privés.
 
Pour réussir sa mission, l'ACISS s’appuiera sur un réseau d’universités africaines et leurs partenaires aux niveaux continental et international pour élaborer des solutions innovantes qui porteront sur plusieurs domaines, allant de la gouvernance à l’économique en passant par le social et l’environnement.
 
Le Centre vise également à encourager la production de connaissances à même d’aligner les objectifs, les processus, les aspirations et les priorités durables en Afrique, promouvoir et appuyer le leadership et la réflexion innovante dans les universités africaines parmi les étudiants, les enseignants-chercheurs et les administratifs africains afin d’anticiper les attentes des partenaires socio-économiques locaux, et de développer une ingénierie et une expertise africaines pour accompagner de manière pérenne l’émergence et le renforcement du leadership en innovation dans les pays ciblés.
 
Il oeuvrera, en outre, à accompagner les acteurs publics et privés à concevoir et à mettre en œuvre des solutions innovantes et spécifiques à leurs besoins, contribuer à leur autonomisation à travers le perfectionnement professionnel, l’encadrement et le renforcement des compétences, avec un intérêt particulier accordé aux startups et aux PME sur le Continent, mettre en valeur les réseaux des innovateurs africains, leaders de changement, capables de créer un impact positif durable au sein de leurs communautés, canaliser les atouts bénéfiques de la révolution numérique afin de développer et diffuser les solutions innovantes à l’échelle intra-africaine, et à créer au niveaux régional et continental, des synergies en matière de coopération dans les différents domaines du développement durable.
 
L'initiative de la création de ce Centre a, d'ailleurs, suscité un écho favorable auprès des acteurs institutionnels, des décideurs politiques, des chercheurs et praticiens, des représentants des services étatiques, des collectivités territoriales, du secteur privé et de la société civile ayant pris part à un dialogue multi-acteurs organisé pour le lancement de ce Centre.
 
Ils ont été unanimes à se féliciter de cette initiative qui vient apporter sa pierre à l’édifice du développement du Continent qui fait face à une métamorphose sur les plans économique, industriel et sociologique.
 
In fine, le lancement de cette structure vient consacrer le dynamisme de l’UCA et sa volonté de contribuer au débat académique et à la recherche de solutions pratiques pour l’essor du Continent.