5ème édition des Rencontres africaines de l'efficacité énergétique, le 13 mars à Casablanca

5ème édition des Rencontres africaines de l'efficacité énergétique, le 13 mars à Casablanca

Rédigé le 06/03/2019
MAP


Casablanca - La 5ème édition des Rencontres africaines de l'efficacité énergétique se tiendra le 13 mars à Casablanca, sous le thème "l'éclairage public et smart cities", ont annoncé, mardi à Casablanca, les organisateurs.

Initié par AOB Group sous l’égide du ministère de l’Énergie, des mines et du développement durable, en partenariat notamment avec l'Agence marocaine de l’efficacité énergétique (AMEE), cet événement réunira des centaines de professionnels de l'écosystème énergétique et des villes ainsi que des experts de l’efficacité énergétique du Maroc et d'ailleurs.

"Cette grand-messe exclusivement dédiée à l’efficacité énergétique va traiter d'un sujet qui concerne la gouvernance des villes, à savoir la place de l'éclairage public dans le nouveau modèle économique "smart" de gestion des villes et territoires", ont fait savoir les organisateurs lors d’un point de presse consacré à la présentation de cet évènement.

Le directeur des énergies renouvelables et de l'efficacité énergétique au ministère de l’Énergie, Mohamed Ouhmed, a relevé dans une déclaration à la MAP, que cet événement se veut une occasion pour débattre des différentes solutions d'efficacité énergétique notamment celles relatives aux dernières technologies, ainsi que des initiatives menées par les collectivités territoriales et les départements ministériels concernés dans ce domaine. 

Soulignant l'importance majeure de la question de l’efficacité énergétique qui constitue une priorité pour le gouvernement, M.Ouhmed a indiqué que ce segment évolue d'une cadence très élevée sur le plan technologique. De son côté, le directeur du pôle efficacité énergétique à l'AMEE, Mohamed El Houari, a précisé à cette occasion que l’économie de l'efficacité énergétique touche l'ensemble des secteurs notamment l'industrie, le bâtiment, le transport, la pêche et l'éclairage public, notant que ce dernier renvoi à des investissements qui sont rentables et constitue une part importante des dépenses des communes urbaines et rurales.

Le travail de l'Agence consiste à présenter des solutions techniques, technologiques et financières, mais aussi de développer de bonnes pratiques notamment à travers la sensibilisation et l'organisation des conférences en la matière, a-t-il fait observer. Des élus et des acteurs de l'éclairage public ainsi que des bailleurs de fonds comme la Banque africaine de développement (BAD), la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) et la banque allemande KFW vont exposer des cas concrets de projets en liaison avec le financement de l'éclairage public lors de cette édition organisée également en partenariat avec l'agence des pays du G20 pour l'efficacité énergétique (IPPEC), et le think tank américain spécialisé dans le développement durable (IGSD). Au menu de cette rencontre, figurent plusieurs conférences notamment "l'éclairage efficace, pilier de la ville durable", "projets concrets des villes marocaines" et "solutions technologiques pour l'éclairage public et smart cities", ainsi que deux workshops pour présenter les nouvelles solutions technologiques, à savoir " efficacité énergétique et smart cities" et "financement et bailleurs de fonds".

Cette édition verra la participation d'intervenants et de représentants de la ville de Toulouse qui vont présenter un Benchmark sur les chantiers en cours sur les lampadaires "smart" qui intègrent l'intelligence artificielle.