Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 09/03/2019
MAP


Dakar - Voici le bulletin d'informations économiques africaines pour la journée du samedi 9 mars : 

Sénégal-Economie

Les femmes s'activant dans les industries extractives au Sénégal représentent moins de 25% des effectifs employés par ces industries, a indiqué vendredi Demba Seydi de l’ONG "Publiez ce que vous payez".

"Des études menées en partenariat avec la Banque mondiale et l’ITIE (Initiative pour la transparence dans les industries extractives), montrent qu’au Sénégal, moins de 25% de femmes travaillent actuellement au niveau des industries extractives", a-t-il déclaré à l’occasion d’un panel sur le thème "Les femmes au cœur des mines et des industries extractives : quels impacts au quotidien". 

Afrique-Affaires

Le climat des affaires dans l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) s’est inscrit dans une bonne tendance au terme du mois de janvier 2019, a-t-on indiqué vendredi auprès de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) à Dakar.

L'indicateur qui synthétise ce climat des affaires s'est ainsi établi à 101,9 points durant la période sous revue contre 100,9 points en décembre 2018, soit 1 point au-dessus de sa tendance de long terme qui est de 100.

Selon la BCEAO, cela traduit une opinion globalement favorable des chefs d'entreprises sur l'orientation de la conjoncture dans l'UEMOA.

Rwanda-Horticulture 

Plus de 40.000 agriculteurs vont bénéficier d'un projet horticole de 20 millions de dollars visant l’introduction de techniques modernes d'horticulture en vue d’accroitre la production du secteur, rapportent samedi des médias locaux.

Baptisé HortInvest, ce programme qui s’étale sur une période de quatre ans a été lancé conjointement vendredi par le gouvernement rwandais et l’ambassade des Pays-Bas à Kigali afin d’accélérer la mise en œuvre de la politique horticole nationale rwandaise.

A terme, ce projet permettra d’accroître la contribution du secteur horticole au produit intérieur brut (PIB) ainsi qu’à la réduction de la pauvreté et la malnutrition.

Le secteur horticole a généré 25 millions de dollars de recettes d'exportation en 2018, contre 5 millions de dollars seulement en 2005. 

Côte d'Ivoire-PaysBas-commerce

Une importante délégation hollandaise, représentation de l’industrie cacaoyère d’Amsterdam et de Zaanstad (Pays-Bas), se rendra du 11 au 15 mars en Côte d’Ivoire et au Ghana, annonce un communiqué de presse. 

Cette mission, centrée sur le commerce et le développement comprend des représentants de la province Noord Holland, des autorités municipales d’Amsterdam et de Zaanstad, le ministère des Affaires étrangères des Pays-Bas, des entreprises, des ports, des instituts de la connaissance et des organisations non gouvernementales (ONG).

Initiée par le port d’Amsterdam, le plus grand port d’importation de cacao du monde, cette mission a quatre objectifs. Premièrement, identifier de nouvelles connexions et opportunités commerciales. Deuxièmement, un certain nombre d’initiatives prometteuses sont en cours, émanant d’ONG et également en collaboration avec diverses parties de la chaîne. Troisièmement, renforcer la communauté du cacao et quatrièmement, assurer le positionnement du pôle Amsterdam/Zaanstad en tant que partenaire à part entière des Ivoiriens et Ghanéens dans le commerce et le développement.

Côte d'Ivoire-Bourse-femmes

La Bourse régionale de valeurs mobilières (BRVM) a signé, vendredi, la déclaration de soutien sur les sept principes d’autonomisation des femmes (WEP) qui guident les entreprises dans la mise en œuvre d’actions visant à promouvoir l’égalité des sexes sur le lieu de travail, sur le marché et dans la communauté. 

Les WEP (Women Empowerment Principles) sont le fruit d’une alliance entre ONU Femmes et UN Global Compact. Ils leurs fournissent des orientations pour leur permettre d’agir en faveur de l’égalité.

La signature de la déclaration s’est faite en présence de la représentante résidente ONU femmes en Côte d’Ivoire, Madeleine Oka-Balima à l’occasion de la célébration de la journée internationale de la femme au siège de la BRVM.

Pour la représentante résidente ONU femmes en Côte d’Ivoire, cette signature vient matérialiser l’engagement de la BRVM à l’initiative "Ring the bell for gender equality" (cloche pour l’égalité des genres), à l’instar de plusieurs Bourses des valeurs dans le monde.

Kenya-aéroports-carburant

Les compagnies aériennes opérant depuis l'aéroport international Jomo Kenyatta (JKIA) à Nairobi ont été obligées depuis jeudi de se diriger vers les aéroports régionaux pour se ravitailler en carburant, les stocks de ce produit étant sur le point de s'épuiser.

La pénurie de carburant, qui devrait persister jusqu'à dimanche, a été attribuée aux commandes inadéquates des sociétés de commercialisation du pétrole qui vendent directement aux compagnies aériennes.

Le directeur général de l'Autorité de l'aviation civile du Kenya, Gilbert Kibe, a assuré à ce propos qu'une nouvelle livraison était arrivée à Mombasa, deuxième grande ville du Kenya, et qu'elle devait être acheminée à Nairobi. L'approvisionnement normal devrait reprendre le 10 mars.

"Nous avons envoyé un avis aux compagnies aériennes et elles sont conscientes de la pénurie actuelle à laquelle nous sommes confrontés", a déclaré M. Kibe. 

Gabon-budget 

A la faveur d'une réunion tenue cette semaine, avec le ministre d’Etat en charge du Budget et des Comptes publics, Jean Fidèle Otandault et celui de l’Economie, Jean-Marie Ogandaga, le premier ministre, Julien Nkoghe Bekalé a réitéré l’engagement du gouvernement sur l’orthodoxie de l’exécution budgétaire et financière, rapporte +lenouveaugabon+.

Lors de cette réunion, le PM a instruit les deux membres du gouvernement sur l’implémentation de la maîtrise, la rationalisation des dépenses et la mobilisation des recettes, ajoute la même source, notant que les différents intervenants se sont aussi accordés sur la nécessité de renforcer les capacités dans ce secteur, dans le but d’améliorer les recettes. 

Ghana-Niger

Le président du Niger, Issoufou Mahamadou, a apprécié les efforts du Ghana sur le plan économique notamment, notant que son pays veut s'inspirer de la politique économique poursuivie par ce pays de l’Afrique de l’ouest.

"Les échos qui nous parviennent placent le Ghana, sous votre leadership, dans le top 10 des économies dynamiques d’Afrique. Classé premier en Afrique, en matière de liberté de la presse, votre pays est en très bonne position en matière de climat des affaires et de lutte contre la corruption", a affirmé le chef de l’Etat, lors de sa visite récemment à Accra.

Nigeria-Riziculture

La production mondiale de riz en 2018 devrait atteindre le niveau de 515 millions de tonnes (Mt), en hausse de 1,6 % par rapport à 2017, un record absolu. Les prévisions ont été relevées de 800.000 t par rapport à février, la majeure partie de cet ajustement s’expliquant par les révisions successives apportées aux estimations de production au Nigeria.

La production de riz a également été revue à la hausse pour la Colombie et les États-Unis, principalement en raison de la hausse des rendements qui a été notée.