Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Bulletin quotidien d'informations économiques africaines

Rédigé le 15/03/2019
MAP


Ghana-Banques

La Société générale (SG) a annoncé un financement de 126 millions de dollars pour soutenir les petites et moyennes entreprises (PME) au Ghana.

"Le soutien financier est le reflet de toute l'importance que la banque accorde aux PME du Ghana. Nous croyons que ces petites entreprises d’aujourd’hui seront les grandes entreprises de demain et nous pensons qu’elles vont aider le pays à ne pas simplement croître, mais aussi à améliorer par exemple ses exportations en tant que substituts à l’importation», a souligné Hakim Ouzzani, directeur général de SG Ghana.

L’initiative selon les responsables de SG Ghana est de fournir un soutien multidimensionnel aux PME, de financer des infrastructures et d’offrir des solutions de financement innovantes et l’inclusion financière.

De ce fait, la SG dit prévoir la création de centres de PME à travers l’Afrique afin de fournir des ressources pour le développement des entreprises et la mise en place d’un centre d’affaires baptisé "SG Home of Business" dans la succursale de la banque à Accra.

Ghana-agriculture

Le gouvernement ghanéen en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD) et le Programme pour les entreprises rurales, a annoncé la création de quatre nouvelles installations modernes de traitement du beurre de karité au Ghana avant la fin de 2019. 

Le ministère du Commerce et de l’industrie supervisera la mise en place de cette initiative dans le cadre du programme gouvernemental "one district, one factory". Les installations appartiendront et seront gérées par des groupes de jeunes organisés dans le cadre du programme Enable Youth, a précisé le ministre.

Le Ghana compte actuellement cinq usines de traitement du karité d'une capacité installée de plus de 150 000 tonnes métriques, selon le ministre.

Tanzanie-Banques 

La Banque de Tanzanie (BoT), l'institution financière centrale, envisage d’actualiser les lois financières du pays afin de les adapter aux évolutions numériques dans le secteur, a annoncé le gouverneur adjoint de la Banque, Bernard Kibesse.

«Nous ne pouvons pas rester avec les mêmes lois » dans un contexte qui se digitalise rapidement », a déclaré le responsable lors d’une conférence de presse, cité par des médias.

M. Kibesse a souligné que cette adaptation du cadre juridique aux évolutions numériques est nécessaire pour une plus grande inclusion financière dans le pays, ajoutant qu’une plus grande intégration de la population dans les échanges financiers internes et externes aura un impact bénéfique sur le taux de croissance d’un pays. 

Le gouvernement a déjà réalisé des efforts pour poser les bases indispensables à l’essor de la finance digitale, jusque dans les zones les plus reculées du pays. Grâce aux infrastructures télécoms, les populations peuvent déjà interagir avec des banques, des organismes de crédits depuis leur mobile. 

Côte d'Ivoire-Ghana-cacao

La Côte d'Ivoire et le Ghana qui fournissent près 60% de la production mondiale de cacao, ont décidé mercredi à Abidjan dans une déclaration conjointe, d'apporter les «améliorations nécessaires » à la norme internationale ISO 34101 sur le « cacao durable et traçable» avant son application dans les deux pays.

La norme ISO 34101 sur le cacao durable et traçable est divisée en quatre parties qui portent respectivement sur les exigences relatives aux systèmes de gestion de la durabilité (1), les exigences de performance relatives aux aspects économiques, sociaux et environnementaux (2), les exigences relatives à la traçabilité (3) et les exigences relatives aux systèmes de certification (4).

« Constatant que les parties prenantes de la chaîne de valeur du cacao ne sont pas encore parvenues à un consensus sur le contenu de la norme ISO 34101 sur le Cacao durable et traçable, la Côte d'Ivoire et le Ghana, ont décidé à travers le Conseil du café-cacao et le Ghana cocoa board (organes de régulation) de s'approprier de la norme ISO 34101-4 sur le cacao durable et traçable afin d'y apporter les améliorations nécessaires qui tiennent compte des intérêts de l'ensemble des acteurs », ont indiqué successivement MM. Koné Brahima Yves et Joseph Boahen Aidoo respectivement directeur général du conseil café-cacao et directeur général de Ghana Cocoa Board dans cette déclaration lue devant la presse.

Côte d'Ivoire-gouvernance

Le gouvernement a opéré une réorganisation dans la façon de travailler des contrôleurs des dépenses publiques désormais appelés à la "soutenabilité budgétaire", dans le cadre de la programmation et de l'élaboration du budget.

Un décret adopté en conseil des ministres, mercredi dernier, consacre ce changement quant aux modalités de mise en œuvre des contrôles financier et budgétaire au niveau des institutions, des administrations publiques, des établissements publics nationaux et des collectivités territoriales.

En application de la loi organique relative aux lois de finances, ce décret renforce le contrôle a posteriori et allège le contrôle a priori, de façon à accélérer les procédures d’exécution du budget et à prévenir les fautes de gestion et à maitriser les risques budgétaires.

Gabon-logements

La Caisse de dépôts et consignations (CDC) annonce qu'elle va lancer très prochainement un programme immobilier portant sur la construction de 320 logements à Libreville, indique un communiqué de la caisse.

Pour la CDC, qui entreprend dans la construction de logements moyen et haut standing, ce projet vise à aider à résorber le déficit en logements, auquel la capitale Libreville fait face.