Algérie: le patron de la principale centrale syndicale lâche à son tour Bouteflika

Algérie: le patron de la principale centrale syndicale lâche à son tour Bouteflika

Rédigé le 28/03/2019
AFP


Alger - Le patron de la principale centrale syndicale algérienne, soutien jusqu'ici indéfectible du d'Abdelaziz Bouteflika, a apporté mercredi son soutien à l'appel lancé par le chef d'état-major de l'armée à écarter le chef de l'Etat, confronté à une contestation sans précédent. 

Dans un communiqué, Abdelmadjid Sidi Saïd, secrétaire général de l'Union général des Travailleurs algériens (UGTA) indique que son organisation "salue" l'appel du général Ahmed Gaïd Salah à mettre en oeuvre l'article 102 de la Constitution. 

Cet article organise la procédure d'intérim du chef de l'Etat en cas de démission ou d'inaptitude à exercer ses fonctions du fait "d'une maladie grave et durable". 

Secrétaire général de l'UGTA depuis 1997, M. Sidi Saïd était jusqu'ici un farouche partisan de M. Bouteflika, auquel il a apporté un soutien sans faille et dont il a vanté haut et fort les mérites depuis son élection en 1999 à la tête de l'Etat. 

L'application de l'article 102 constitue "le cadre légal à même de surmonter la crise politique à laquelle est confronté notre pays", estime dans ce communiqué M. Sidi Saïd, qui fut un zélateur enthousiaste de la candidature de M. Bouteflika à un 5e mandat, candidature qui a jeté des millions d'Algériens dans la rue. 

Confronté depuis le 22 février à une contestation sans précédent, M. Bouteflika, est lâché peu à peu par ses plus fidèles soutiens et semble de plus en plus isolé, face à une mobilisation populaire qui ne faiblit pas.