Coup d'envoi à Dakhla du 1er Festival national de la poésie des écoliers

Coup d'envoi à Dakhla du 1er Festival national de la poésie des écoliers

Rédigé le 29/03/2019
MAP


Dakhla - Le coup d'envoi de la première édition du festival national de la poésie des écoliers, un événement placé sous le signe '’la poésie au service de l’école citoyenne’’, a été donné jeudi à Dakhla.

Initié par l’Académie Régionale de l’Education et de la Formation (AREF) de Dakhla-Oued Eddahab, en partenariat avec la commune territoriale de Dakhla, ce festival, de deux jours, s’insère dans le cadre de la poursuite de la mise en application des projets de la vision stratégique 2015-2030, et de l’activation du référentiel du réseautage thématique dans les domaines éducatifs, culturel, créatif et technique entre les AREF.

Baptisée "Feu Ali Skkali Houssaïni", auteur des paroles de l’hymne national, cette édition, qui connait la participation de la Mauritanie comme "invité d’honneur" avec le poète Cheikh Abou Chaja, s’inscrit aussi dans le cadre du plan d’action de l’AREF de Dakhla-Oued Eddahab au titre de l’exercice 2018- 2019. 

La séance d’ouverture de cet événement culturel a été marquée par la présentation des délégations participantes, des membres du Jury, outre une série de lectures poétiques pour le bonheur et le plaisir d’un public issu de divers horizons et de différentes régions du Royaume.

Dans une allocution de circonstance, la directrice de l’AREF de Dakhla-Oued Eddahab, Mme El Jaida Leibek, a dit toute sa fierté de voir la ville de Dakhla abriter ce festival qui se veut la première activité nationale inscrite dans le cadre du réseautage thématique basé sur la mission confiée à chaque AREF de travailler sur un sujet ou une activité.

Et d’ajouter que l’organisation de cette manifestation culturelle nationale intervient aussi dans le sillage des efforts déployés aux niveaux central, régional et local pour tirer vers le haut la qualité du système éducatif au Maroc.

Le directeur adjoint chargé de la vie scolaire au ministère de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, M. Abdelaziz Ankouri, a relevé que la naissance d’un festival littéraire pour écoliers vient s’ajouter aux autres manifestations d’envergure organisées à Dakhla et consolidera la démarche visant à faire de cette ville une capitale de la poésie au Maroc.

S’arrêtant sur la notion de l’école citoyenne, il a fait savoir que l’objectif est de promouvoir et diffuser les valeurs d’impartialité, de transparence, ainsi que la culture de la responsabilité et du respect du droit et l’accomplissement du devoir et ce, partant de la conviction de l’impératif de traduire ces principes et valeurs dans les faits à travers des comportements quotidiens chez les individus comme chez les groupes et les institutions.

Le directeur régional de la culture, Mamoune El Boukhari, a mis en avant, quant à lui, l’importance de la poésie et son rôle dans l’édification des valeurs, la consolidation de l’amour entre les individus, et l’éducation aux valeurs de tolérance, d’entraide et de solidarité.

Dans ce sens, il a souligné l’intérêt accordé par la direction régionale de la culture à ce genre littéraire via la programmation annuelle d’une série d’événements dédiés.

Le coordonnateur du Festival et cadre à l’AREF de Dakhla, Khalid Lebkiri, a souligné l’importance de la créativité poétique, notant que cette première édition permettra de dénicher de nouveaux talents, tout en les encadrant au sein de clubs éducatifs porteurs d’une dynamique à la faveur de l’activation des rôles de la vie scolaire.