Des jeunes mémorisateurs du Saint Coran à l'honneur à la Mosquée Hassan II de Libreville à l'initiative de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains

Des jeunes mémorisateurs du Saint Coran à l'honneur à la Mosquée Hassan II de Libreville à l'initiative de la Fondation Mohammed VI des oulémas africains

Rédigé le 31/03/2019
MAP


Libreville - Une vingtaine de jeunes mémorisateurs du Saint Coran ont participé, dimanche, à la mosquée Hassan II de Libreville à un concours éliminatoire de mémorisation du Coran initié par la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, section Gabon.

Les jeunes mémorisateurs dont des filles se sont succédé, tour à tour, devant des membres de jury, composés de lecteurs et mémorisateurs chevronnés, pour démontrer leurs capacités de mémorisation du Saint coran et leur maîtrise des règles de psalmodie du livre saint. 

Organisé en collaboration avec le conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon, le concours comprenait deux catégories, en l’occurrence la mémorisation entière du Saint coran et la mémorisation partielle. Le candidat retenu de chaque catégorie va participer au grand concours de mémorisation du Coran qui sera organisé au Maroc par la Fondation Mohammed VI des oulémas africains durant le mois sacré du Ramadan.

Ainsi, Maganga Ahmed Tijani Maganga s'est qualifié dans la catégorie de la mémorisation complète du Saint Coran, tandis que Nze Mohamed Tanimou Adamu a pris la première place dans la catégorie de la mémorisation partielle.

A cette occasion, le président du Conseil supérieur des affaires islamiques du Gabon (CSAIG), l'imam Ismaël Oceni Ossa a rendu grâce à Dieu qui a compté le Gabon parmi les pays affiliés à la Fondation Mohammed VI des oulémas africains, une institution qui, s’est-il réjoui, projette son regard dans un futur lointain en promouvant les valeurs de modération et de juste milieu.

Et de rappeler que tout au long de son histoire le Maroc était terre de l’islam de juste milieu et de coexistence, louant par la même occasion les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, dans le cadre de la diffusion à travers l'Afrique des vraies valeurs de cette clémente religion, notant que ce concours qui fait partie des multiples initiatives de la Fondation Mohammed VI pour les oulémas africains met à l’honneur de jeunes hommes de grâce et de miséricorde ceux par qui le coran ne disparaîtra à jamais.

S’agissant des critères du choix des candidats, il a expliqué que le mémorisateur est jugé sur la base de sa maîtrise et respect des règles et techniques de la psalmodie du Saint coran, ainsi que de la qualité de sa déclamation, sa tonalité et sa voix.

La Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains est une instance destinée à unifier et coordonner les efforts des oulémas musulmans, au Maroc et dans les autres Etats africains, en vue de promouvoir un islam tolérant et de contrecarrer tout courant extrémiste en matière de pensée et de religion.

Cette structure s’assigne ainsi pour mission d’encourager les recherches et les études en matière de pensée et de culture islamiques. Elle veille à la revitalisation du patrimoine culturel islamique africain commun, en le faisant connaître et en œuvrant à sa diffusion, sa conservation et sa sauvegarde.