Le SG de l'ONU met en exergue les investissements du Maroc dans ses provinces du sud

Le SG de l'ONU met en exergue les investissements du Maroc dans ses provinces du sud

Rédigé le 03/04/2019
MAP


Nations Unies (New York) - Dans la copie avancée de son nouveau rapport au Conseil de sécurité sur le Sahara, le secrétaire général des Nation Unies, Antonio Guterres, a informé les membres du Conseil que le Maroc poursuit les investissements au Sahara marocain, soulignant que les populations locales bénéficient directement de ces investissements et sont consultées pour leur mise en œuvre.

Dans ce document, M. Guterres a, également, mis en exergue le calme et la stabilité qui règnent au Sahara marocain.

A rappeler que les investissements considérables du Maroc dans ses provinces du Sud avaient impressionné l’Envoyé personnel du Secrétaire général de l’ONU pour le Sahara, M. Horst Köhler, lors de sa visite en juillet 2018 dans les villes de Laâyoune, Dakhla et Smara, comme souligné dans le précédent rapport du Secrétaire général en octobre 2018.

Le rapport du secrétaire général de l’ONU reconnait, ainsi, les efforts colossaux déployés par le Maroc en faveur du développement socioéconomique de la région du Sahara, dans le cadre du nouveau modèle de développement axé sur la croissance durable et l’emploi des jeunes.

Cette région qui avait été laissée loin de tout développement économique avant son retour à la mère-patrie en 1975, connaît des projets de grande ampleur grâce aux investissements publics marocains, d’une enveloppe budgétaire de 8 milliards de dollars, dans tous les domaines notamment les infrastructures, l’industrie, les services, l’agriculture, la santé, l’éducation, le tourisme et la promotion de la culture hassanie.

Par ailleurs, le secrétaire général fait également référence aux deux résolutions du Parlement européen, adoptées respectivement le 16 janvier et le 12 février 2019, par lesquelles il a approuvé l’extension de l’application des Accords agricole et de pêche, entre le Maroc et l’Union européenne, au Sahara marocain. 

Dans ce sens, le secrétaire général reprend le contenu de la lettre du Maroc au sujet de l’adoption de ces deux résolutions, qui constitue l’aboutissement d’un processus de négociations avec les représentants légitimes des populations du Sahara marocain.

Avec cette reconnaissance, l’ONU et la Communauté internationale consacrent les efforts du Maroc pour la promotion socio-économique et le développement de ses provinces du sud.