Le président de la Fédération des Agences Urbaines du Maroc plaide à Dakar pour la création d'un cadre de convergence et de coopération stratégique entre les villes africaines

Le président de la Fédération des Agences Urbaines du Maroc plaide à Dakar pour la création d'un cadre de convergence et de coopération stratégique entre les villes africaines

Rédigé le 16/04/2019
MAP


Dakar - Le président de la Fédération des Agences Urbaines du Maroc (MAJAL), Amine Idrissi Belkasmi, a appelé, lundi à Dakar, à la création d’un cadre de convergence, de partenariat et de coopération stratégique entre les villes africaines.

S'exprimant lors de l'ouverture d'une rencontre dite "Atelier de Dakar", initiée du 15 au 17 courant sous le thème "Planification urbaine et développement durable : enjeux et opportunités pour les villes d’Afrique", M. Idrissi Belkasmi a indiqué que Majal s’inscrit dans le droit fil des ambitions visant à "faire de nos villes, des espaces ouverts à tous, mieux planifiés, bien gérés et intégrés", ajoutant que la fédération a pour démarche d’appuyer la mutualisation des compétences en matière de planification urbaine et territoriale en vue de contribuer à la mise en œuvre du nouvel Agenda Urbain et de la feuille de route contenue dans les objectifs du millénaire pour le développement.

Selon lui, cette démarche de partenariat s’inscrit résolument dans la politique de coopération forte et volontariste qui lie le Maroc aux Etats et aux villes d’Afrique, démarche régulièrement rappelée dans les discours de SM le Roi Mohammed VI et reflétée dans les accords et conventions liant le Maroc avec une trentaine de pays à l’échelle du continent.

"L'atelier de Dakar est aujourd’hui une opportunité réelle pour promouvoir davantage ces partenariats. Il consiste à réunir les quatorze villes avec lesquelles nous sommes signataires de conventions, en plus de CGLU-Afrique, ONU-Habitat et le Holding Al Omrane, qui nous appui en termes d’orientations stratégiques, d’expertise technique et de renforcement des capacités", a-t-il relevé lors de cette rencontre qui enregistre la participation de plusieurs agences urbaines marocaines. 

"Cette réunion est également une occasion pour le partage d’expertises, d’expériences et de savoir-faire, et la promotion d’axes de travail et de partenariat communs pour une Afrique des villes solidaire, une démarche qui constitue l’un des piliers de notre fédération", a-t-il dit, assurant que MAJAL s'engage à apporter l’appui nécessaire aux villes signataires de la déclaration de Marrakech, qui a sanctionné les travaux du sommet Africités 8, en termes d’instruments techniques, mécanismes institutionnels et procédures réglementaires se rapportant à la planification urbaine et territoriale.

De son côté, le ministre sénégalais de l’Urbanisme, du Logement et de l’Hygiène publique, Abdou Karim Fofana, a indiqué que "la planification urbaine et du développement territorial est un vecteur nécessaire et idoine à la transition vers des villes et des territoires durables, dans la perspective de l’émergence du cadre de vie de demain".

Cette rencontre constitue en effet, "la première d'une série de sessions thématiques devant conduire à une mutualisation des idées et des efforts pour le développement de nos villes", a fait savoir le ministre de l'Urbanisme, ajoutant que "ce partenariat cadre parfaitement avec les recommandations de l'UA et de la communauté économique pour l’Afrique".

Pour cause, a-t-il fait remarquer, la population urbaine en Afrique qui s'élève actuellement à 472 millions d'habitants devrait doubler au cours des 25 prochaines années pour atteindre 1 milliard d'habitants en 2040, et dès 2025, 187 millions d'habitants supplémentaires, l'équivalent de la population actuelle du Nigeria.

L'organisation de l'Atelier de Dakar, dont la séance d'ouverture a été marquée par la présence notamment de l'ambassadeur du Maroc à Dakar, M. Taleb Barrada, a été décidée à l’occasion de l’organisation de la session parallèle tenue à Marrakech le 23 novembre 2018, dans le cadre du Sommet Africités.

L'Atelier de Dakar, organisé par la Fédération des Agences Urbaines du Maroc (Majal), conjointement avec la municipalité de Dakar, vise à renforcer l'esprit de partenariat qui anime les villes marocaines et africaines, en parfaite adéquation avec les axes sur lesquels est fondée la démarche de Majal.

Cet échange devrait permettre de travailler avec les parties prenantes aux conventions de partenariat signées à cet égard à Marrakech et associant plusieurs villes partenaires : Casablanca-Abidjan (Côte d’Ivoire), Rabat-Dakar (Sénégal), Marrakech-Yaoundé (Cameroun), El Jadida-Sousse (Tunisie), Essaouira-Jinja (Ouganda), Al Hoceima-Abomey (Bénin) et Dakhla-Rufisque (Sénégal) ainsi que des institutions publiques marocaines et internationales (CGLUA, ONU-Habitat, le Groupe Al Omrane…).