En Égypte, la réforme constitutionnelle adoptée à 88,8 % des voix sur fond d’allégations d’achat de votes

En Égypte, la réforme constitutionnelle adoptée à 88,8 % des voix sur fond d’allégations d’achat de votes

Rédigé le 13/05/2019
Courrier International


Une série d’amendements soumise à référendum fait notamment passer la durée du mandat présidentiel de quatre à six ans et exclut de la règle de limitation des mandats ceux que le président Abdel Fattah Al-Sissi a déjà accomplis, ce qui lui permettra de rester au pouvoir jusqu’en 2030. La participation électorale à ce référendum organisé sur trois jours, de samedi à lundi, ressort à 44,33 % des quelque 61 millions d’électeurs inscrits. Mardi, plusieurs figures de l’opposition, qui voient dans cette réforme une bascule vers un régime autoritaire, ont exprimé des doutes sur la fiabilité des chiffres fournis par la commission électorale. Certains accusent le gouvernement d’avoir détourné de l’argent public pour acheter des voix. Les correspondants du Guardian en Égypte affirment également avoir “consulté des vidéos montrant des agents de sécurité en civil devant l’un des plus grands bureaux de vote du Caire, poussant de force des citoyens à l’intérieur”.