Réception officielle à Marrakech en célébration de la Journée internationale de la lutte contre la pêche INDNR

Réception officielle à Marrakech en célébration de la Journée internationale de la lutte contre la pêche INDNR

Rédigé le 12/06/2019
MAP


Marrakech - Une réception officielle a été organisée mardi, à Marrakech, en célébration de la Journée internationale de la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDNR) en marge de la conférence de haut niveau de la Commission Générale des Pêches pour la Méditerranée (CGPM) sur les initiatives MedFish4Ever (Marrakech 11 et 12 juin).

Lors de cette cérémonie, les ministres et les hauts responsables chargés du secteur de la pêche issus de pays méditerranéens, des responsables de la Commission européenne et des représentants d’ONG œuvrant dans le domaine de la protection de l’environnement, ont été unanimes à relever que la pêche INDNR représente une véritable menace pour les écosystèmes et les stocks halieutiques de la Méditerranée.

Par la même occasion, ils ont tenu à exprimer leur engagement pour éradiquer la pêche INDNR en Méditerranée car cette forme de pêche provoque de graves dégâts environnementaux dans les principaux écosystèmes marins, fausse la concurrence ouverte et équitable, et engendre des répercussions socio-économiques néfastes pour les communautés côtières.

Intervenant à cette occasion, le ministre de l’Agriculture, de la pêche maritime, du développement rural et des eaux et forêts, Aziz Akhannouch, a mis en relief l’implication de la CGMP ainsi que la FAO pour la pêche en Méditerranée ainsi que pour une pêche plus structurée.

Il a rendu à cette occasion, hommage à la population des pêcheurs qui ont su s’adapter et travailler avec les contraintes de la réglementation car, a-t-il dit, les pêcheurs ont pu comprendre que cette activité représente l’avenir de leurs familles et ont pris conscience aussi de la nécessité de préserver cette richesse halieutique pour les générations futures.

M. Akhannouch a aussi rendu hommage à l’engagement du commissaire à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche au sein de la Commission européenne, Karmenu Vella, qui a énormément "travaillé afin que la Méditerranée parle d’une seule voix".

M. Vella a souligné pour sa part, que le combat contre la pêche (INDNR) n’a pas encore été gagné, estimant que la pêche INDNR, dont les prises sont estimées annuellement à 10 milliards d’euros, est synonyme de pillages des stocks halieutiques.

Dans ce cadre, il a appelé à l’application ferme des lois car aucune zone de la Méditerranée et de la Mer noire ne serait exemptée de surveillance, seul mécanisme de nature à décourager les pilleurs de richesses halieutiques, appelant à renforcer la coopération régionale et la formation pour lutter contre la pêche INDNR.

Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la pêche et de l’alimentation, Luis Planas Puchades, a noté pour sa part, que la pêche INDNR représente une menace aux activités de la pêche et aux écosystèmes sensibles dans la Méditerranée, soulignant que la lutte contre la pêche INDNR constitue une priorité pour l’Espagne.

M. Planas Puchades a appelé à une coordination des efforts pour développer une pêche durable et soutenable.

Le ministre adjoint de l’agriculture et des forêts en Turquie, Mehmet Hadi Tunc, a relevé de son côté, que la pêche INDNR menace les efforts déployés pour préserver les stocks halieutiques, mettant l’accent sur la nécessité de mettre en place une approche consensuelle aux niveaux national, régional et international et de renforcer les infrastructures d’inspection pour décourager la pêche illégale.

Le directeur de WWF Méditerranée, Paolo Lombardi, a fait savoir que la pêche INDNR représente 15 % des prises à l’échelle mondiale, relevant que les pays doivent appliquer des mesures plus rigoureuses pour venir à bout de ce fléau.

Lors de cette réception, les bonnes pratiques dans la lutte contre la pêche INDNR en Méditerranée ont été récompensées selon trois catégories : Technologies de suivi visant à contrecarrer les activités de pêche INDNR, Recherche scientifique en matière de lutte contre la pêche INDNR et Sensibilisation et diffusion concernant la pêche INDNR.

Dans la première catégorie, le Royaume du Maroc a été récompensé pour l’installation d'un système d'identification des barques nationales de la pêche artisanale par radiofréquence (RFID), aux côtés du ministère de l’agriculture de la Croatie pour l’utilisation de la technologie numérique dans le secteur de la pêche et de European Fisheries Control Agency (EFCA) / Agence européenne de contrôle des pêches (AECP).

Dans la deuxième catégorie, ont été récompensés Interreg Med Project FishMPABlue2 ainsi que le National Institute of Oceanography and Fisheries (NIOF-Egypte).

Dans la troisième catégorie, ont été primés l’organisation non gouvernementale américaine ayant pour but la protection des océans "OCEANA" ainsi que le Club Bleu Artisanal (Tunisie).