Mme Bouaida espère une "nouvelle phase constructive" pour le Conseil de la région Guelmim-Oued Noun

Mme Bouaida espère une "nouvelle phase constructive" pour le Conseil de la région Guelmim-Oued Noun

Rédigé le 06/07/2019
MAP


Guelmim - Mbarka Bouaida, élue vendredi à la tête du Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun, a exprimé l'espoir que "le Conseil entamera une nouvelle phase constructive". 

Dans une déclaration à la presse, Mme Bouaida a souligné que la région de Guelmim-Oued Noun "a besoin de grands chantiers et d'un certain nombre de moyens de travail" à la hauteur des attentes du citoyen. 

Il existe "de grands défis et enjeux" à relever, a-t-elle insisté, appelant l'ensemble des élus, les instances politiques, la société civile et les autorités locales à se mobiliser pour le succès du chantier royal relatif à la régionalisation avancée. 

Dans ce contexte, Mme Bouaida a souligné que le Conseil s’emploie à promouvoir la création de nouveaux postes d’emploi, à attirer des investisseurs dans la région et à accélérer un certain nombre de projets, y compris la voie express Tiznit-Laayoune. 

Elle a, en outre, noté que le Conseil ne ménagera aucun effort pour "exploiter les infrastructures déjà existantes d’une manière plus effective", "interagir avec les jeunes de la région en écoutant leurs problèmes" et "trouver des solutions aux difficultés sociales".

Plutôt dans la journée, Mme Bouaida, du parti du Rassemblement national des indépendants (RNI), a été élue présidente du Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun, devenant ainsi la première femme à occuper ce poste dans le Royaume.

Elle a obtenu 33 voix sur un total de 39 sièges que compte le Conseil, lors d'une séance marquée par deux absences et l'abstention de quatre membres appartenant au groupe du Parti de la justice et du développement (PJD).