Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine

Revue de la Presse Quotidienne Internationale Africaine

Rédigé le 11/07/2019
MAP


Dakar - La presse africaine parue jeudi s'intéresse à plusieurs sujets d'actualité, notamment la CAN 2019, la situation économique en Afrique centrale, la coopération entre le Ghana et la France et l'assemblée annuelle d'Africa50.

Au Sénégal, la qualification historique des Lions de la Téranga en demi-finales de la Coupe d'Afrique des nations de football (CAN 2019) domine largement les titres de la presse locale.

« Les Lions bouffent les Ecureuils (Bénin) et se qualifient en demi-finales de la CAN, un exploit historique », titre la Une de +Libération+ citant le meneur de jeu du Onze sénégalais, Sadio Mané qui affirme : « On va tout faire pour continuer l’aventure ».

« Les rêve est permis », estime pour sa part +Enquête+, notant qu’après la victoire nette sur le Bénin, les Lions ne sont plus qu’à deux matchs d’un 1er sacre continental.

« Les Lions dans le carré d’As, 13 ans après », relève de son côté +Vox Populi+ relayant les propos du sélectionneur sénégalais, Aliou Cissé qui souligne que « Le Sénégal ne s’était pas qualifié à une demi-finale de CAN depuis 13 ans, on y est ».

Sur un autre registre, les journaux de la place relaient le communiqué de la réunion hebdomadaire du Conseil des Ministres, présidé mercredi par le chef de l’Etat Macky Sall. 

Ils font état notamment des décisions concernant l’amélioration de la qualité de la prise en charge des urgences médicales et la préservation du patrimoine forestier. 

Au Gabon, +l'Union+ écrit sous le titre "Pénurie supposée de devises, transferts d’argent : la BEAC sort le bâton" que la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de réunir à Douala les ministres des finances de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC).

Et de poursuivre que l’objectif de cette rencontre était de faire la lumière autour d’une présumée pénurie de devises illustrée par les difficultés d’envoi de fonds et débusquer les coupables, ce qui apparaît au final comme une forme de spéculation.

Sur un autre registre, la presse s’intéresse à la Coupe d’Afrique des Nations de football, notant que la logique a prévalu hier dans les deux premiers quarts de finale, le Sénégal a battu le Bénin (1-0) et le Nigéria a pris le meilleur sur l’Afrique du Sud (2-1).

Au Kenya, les médias rapportent que le gouverneur de la banque centrale (CBK), Patrick Njoroge, a mis en garde contre la prolifération de sociétés de crédit en ligne non réglementées, dont les clients sont exposés à l'exploitation.

"Ces entités qui exploitent les plates-formes de téléphonie mobiles ne sont actuellement pas réglementées par la CBK. Nous sommes préoccupés par la prolifération de ce phénomène et par la confidentialité des données, la source de financement et la protection des consommateurs", a déclaré Njoroge lors de sa comparution mercredi devant le comité du Sénat sur les TIC.

Il a ajouté qu'il y avait eu des plaintes concernant les taux d'intérêt élevés ou les frais de transaction, ajoutant que les lois actuelles sur la protection financière et des clients laissaient entrevoir une énorme lacune que les entités de crédit exploitent pour leurrer les consommateurs. "Ces entités ne représentent que moins de 1% des fournisseurs de services financiers sur le marché, mais une seule allumette suffit pour mettre le feu à une station-service", a averti M. Njoroge, cité par les médias. En plus de l’exploitation des clients, Njoroge estime que ces plates-formes pourraient être des vecteurs de blanchiment d’argent, d'où la nécessité, a-t-il dit, de les réglementer.

"Nous considérons ces prêteurs en ligne comme un problème majeur et potentiel. Nous tiendrons à ce qu'ils soient réglementés", a-t-il ajouté.

Au Ghana, +Daily Graphic+ s'intéresse à la visite qu’effectue le chef de l'Etat Nana Akufo Addo en France, notant que c’est pour la première fois, le président français Emmanuel Macron recevra à l'Élysée, ce jeudi, son homologue ghanéen.

L'échange portera en particulier sur le rôle, en Afrique, des diasporas africaines de France, fait savoir le quotidien, notant que cette visite vise à booster les relations bilatérales et attirer les investissements.

Côté sport, +Ghanaian Times+ rapporte que la sélection nigériane s'est qualifiée en demi-finale de la Coupe d'Afrique des nations (Egypte-2019), après sa victoire (2-1) face à l'Afrique du Sud, lors d'un match disputé mercredi soir au Caire.

Au Rwanda, la presse locale s'intéresse toujours à la 4è assemblée générale annuelle des actionnaires de la plateforme panafricaine d'investissement Africa50, dont les travaux ont été achevés mercredi à Kigali.

Le quotidien +Kigali Today+ écrit à ce sujet que les participants à ce conclave se sont engagés à intensifier les efforts visant à développer les infrastructures en Afrique, à accélérer l’intégration et à promouvoir les TIC et l’innovation.

Le média indique que le premier ministre rwandais, qui a représenté le président Paul Kagame à cette réunion, a appelé les pays africains à tirer profit des opportunités qu’offre les TIC et à placer la digitalisation au centre des stratégies de développement en raison de son fort impact sur le développement et l’amélioration de la qualité de vie des citoyens.

Et d’ajouter que cette assemblée générale a été l’occasion de s’arrêter sur les réalisations du fonds Africa50 et d’examiner les secteurs et les projets prioritaires pour la plateforme panafricaine. 

Sur un autre registre, +RNA+ rapporte que la deuxième Foire commerciale intra-africaine (IATF), prévue du 1-er au 7 septembre 2020 à Kigali, pourrait générer plus de 40 milliards de dollars d’accords commerciaux.

Citant le président de la Banque africaine d'exportation et d'importation (Afreximbank), Benedict Oramah, le journal électronique indique que cet événement biennal, organisé par l'Afreximbank, devrait rassembler plus de 1100 exposants et 5000 participants de toute l’Afrique et au-delà.

En Ethiopie, le groupe médiatique +FANA BC+ rapporte que l'armée américaine et l’armée éthiopienne organiseront des exercices militaires du 15 au 31 juillet en Ethiopie avec la participation de militaires du Brésil, du Burundi, du Canada, de Djibouti, de la France, d'Allemagne, d'Italie, du Kenya, des Pays-Bas, du Rwanda, de Somalie, d'Ouganda, du Royaume-Uni.

Ces manœuvres sont destinées à renforcer les capacités du personnel et des forces participant aux opérations de maintien de la paix en appui à la Mission de l'Union africaine en Somalie (AMISOM), souligne le média éthiopien, notant que l'exercice comprendra notamment une formation du personnel du quartier général et des manœuvres des forces terrestres.

Cet exercice accroîtra l'interopérabilité et aidera les forces militaires participantes à améliorer l'état de préparation et les compétences requises pour soutenir les opérations de maintien de la paix et promouvoir la sécurité régionale, ajoute +FANA BC+.

Parallèlement, à cet exercice, les professionnels de la santé américains et éthiopiens vont échanger des informations pour renforcer leurs compétences médicales dans le but d’améliorer la capacité du système de santé éthiopien, souligne le média.